logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/107622/fin-de-la-greve-des-eboueurs-du-grand-lyon-qui-ont-obtenu-gain-de-cause/

DÉCHETS
Fin de la grève des éboueurs du Grand Lyon, qui ont obtenu gain de cause
Claude Ferrero | Régions | Publié le 30/03/2012

A l’appel des syndicats, les éboueurs des dépôts du Grand Lyon ont voté jeudi 29 et vendredi 30 mars 2012 au matin la fin de la grève du ramassage des ordures ménagères, après trois semaines de mouvement.

Ainsi, ce vendredi 30 mars au matin, la quasi totalité du service était assuré avec la sortie de 146 camions régie et entreprises sur 147 – sauf un camion « régie ». L’intersyndicale CGT-CFTC-CFDT-FO-UNSA-UGICT/CGT a annoncé la levée du préavis de grève samedi 31 mars à minuit.

Elle estime avoir obtenu satisfaction par écrit de la part de la direction générale du Grand Lyon, sur ses deux revendications :

Sur le premier point, le Grand Lyon a rappelé qu’il a tout au long des négociations manifesté son intention de revenir au régime de la régie directe sur Lyon et Villeurbanne.
« Mais cela se fera sous la seule responsabilité de l’exécutif, nous ne sommes pas en cogestion », a indiqué Thierry Philip, vice-président à la propreté du Grand Lyon.

Sur la question du samedi, une étude va être menée sur la possibilité d’instaurer tous les samedis non travaillés. Il s’agirait d’une généralisation, en 2014 sur tout le territoire du Grand Lyon, d’un système qui existe déjà sur le secteur de Givors.
Selon l’exécutif, la mise en œuvre dépend d’une réorganisation des conditions de travail pour maintenir le même niveau de service et d’une modification du comportement des habitants par rapport à leurs déchets.

Etalement des retenues sur salaire sur 6 mois – La sortie du conflit prévoit également l’étalement des retenues sur salaire pour jours de grèves sur une période de 6 mois.

Par ailleurs, les élus du Grand Lyon devront voter le 16 avril la délibération sur le nouveau marché à l’origine du mouvement de grève. Les syndicats appellent à voter contre.

POUR ALLER PLUS LOIN