Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Financement

L’emprunt syndiqué permettra-t-il de boucler les besoins de financement pour 2012 ?

Publié le 30/03/2012 • Par Raphaël Richard • dans : A la une, A la Une finances, Actu experts finances, France

Lourde note
Fotolia
70 collectivités s’associent pour essayer d'obtenir un peu plus d’un milliard d’euros sur les marchés. Une somme qui pourrait permettre de boucler les besoins de financement des collectivités en 2012 alors que les engagements des banques et de la coentreprise Caisse des dépôts-Banque postale ne seront peut-être pas totalement au rendez-vous.

L’équation est désormais claire : selon des estimations concordantes, les collectivités auront besoin cette année d’emprunter 17 à 18 milliards d’euros. « Les banques nous ont indiqué qu’elles assureraient 9 à 10 milliards d’euros de financement en direction des collectivités en 2012. Mais, d’après les premiers retours, les conditions de financement sont peu acceptables et j’ai des doutes sur ce montant, estime Gilles Carrez. Il est donc vital que nous puissions compter sur la mise en place de la coentreprise Banque postale-Caisse des dépôts, dont certains disent qu’elle sera opérationnelle fin juin-début juillet. »
Ce niveau d’engagement des banques correspond au niveau de prêt 2011, et proviendrait majoritairement de la Caisse d’Epargne (4 Mds) et du Crédit agricole (3 Mds) ainsi que ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

Thèmes abordés

4 Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’emprunt syndiqué permettra-t-il de boucler les besoins de financement pour 2012 ?

Votre e-mail ne sera pas publié

ALIMAS

31/03/2012 06h00

(09A476A01). NE PAS DÉPENSER PLUS QUE L’ON NE GAGNE ! Cela devrait être la règle d’or ! Sur une toute autre échelle, cela me rappelle les casse-têtes que j’ai pu avoir, lorsque je devais faire appel à ma banque, pour satisfaire ponctuellement et sans prévisions, les besoins et ou envies de ma nombreuse famille, afin d’éviter les déficits et les dettes ! J’avais beau leur expliquer que je ne devais pas dépenser plus que je ne gagnais, ça ne voulait pas rentrer dans leurs têtes ! Jusqu’au jour où j’ai radicalement coupé la discussion et mis en place un système d’«anticipation des dépenses par souscription ou résolution, votée par la famille», en bloquant tout achat à faire sur cinq ans, dix ans, etc. … et en plaçant tous les mois, les sommes prévisibles, ciblées en fonction des achats et capacités financières et des économies à faire. Ils ont enfin compris que le crédit était un système qui enrichissait les banques et permettait aux impécunieux ou cigales, de payer plus cher et toujours plus cher, ce que les riches où fourmis, pouvaient s’acheter moins cher et toujours moins cher en ayant les capacités de négocier les prix.

jecours

02/04/2012 05h56

Il me paraît fort étonnant que les banques ne puissent prêter que si peu. En effet, elles ont bénéficié de 1500 milliards d’euros de prêt à un taux de 1% de la part de la Banque Centrale Européenne ces six derniers mois.

Luc

03/04/2012 07h03

Hélas non, vraiment rien d’étonnant. Les banques se servent de ces sommes pour spéculer et ne les réinjectent pas dans l’économie réelle. mais chut…

Raphael Richard

03/04/2012 10h46

Les Echos citant le Financial Times indiquaient hier à ce propos que certaines banques (notamment BNP et la Société générale) comptaient rembourser la BCE de manière anticipée, dans les 12 prochains mois.

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement