Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Logement

Hébergement d’urgence : l’Etat maintient des places malgré la fin du plan froid

Publié le 29/03/2012 • Par Agnès Thouvenot • dans : A la une, Régions

Sans logis
Jean-Louis Zimmermann_Flikr_cc
Le retour du printemps signe comme chaque année, la fermeture des places d’hébergement d’urgence ouvertes pour la période hivernale (entre le 1er novembre et le 31 mars). Toutefois, en Ile-de-France, l’Etat a annoncé un maintien au moins partiel des centres.

Contrairement aux autres années, la totalité des places d’hébergement d’urgence ouvertes dans le cadre du plan froid ne fermeront pas cette année en Ile-de-France : le préfet a en effet annoncé la maintien de 3600 places du dispositif hivernal jusqu’au 1er mai, voire jusqu’au 30 juin dans certains centres.

Toutefois, ce seuil de 3600 places correspond au niveau 1 du dispositif hivernal. Le niveau 3 fin janvier avait permis d’ouvrir 1400 places supplémentaires qui ont été progressivement fermées depuis la mi-février.

L’influence des élections – La période électorale n’est surement pas étrangère à cette décision. « Nous ne sommes pas dupes, la gestion de l’hébergement n’est pas sortie de sa logique saisonnière », souligne-t-on à la Fédération nationale des associations de réinsertion sociale (Fnars). Celle-ci organisait le jeudi 29 mars 2012, au côté du collectif des associations unies, une manifestation devant le Conseil d’Etat où des sacs de couchage et couvertures de survie avaient été déployés autour de la construction éphémère d’une maison, censée symboliser « le droit de chacun à un logement digne ». La manifestation avait comme objectif de témoigner des souffrances silencieuses des invisibles de la campagne présidentielle et « en particulier les 19 000 invisibles qui vont se retrouver à la rue à la fin du plan hivernal, comme si les problèmes des personnes sans abri disparaissaient avec les beaux jours ».

Un cas exceptionnel – Pour preuve, la situation en Ile-de-France reste exceptionnelle et à cette heure, aucune autre préfecture n’a annoncé le report de la fin du dispositif hivernal. Celui-ci doit s’achever officiellement le 2 avril au matin (et non le 1er avril en raison du week-end) après avoir permis d’ouvrir au cours de l’hivers près de 19 000 places.

Toutefois, à Lyon, le préfet a décalé de quelques jours la fermeture des centres d’hébergement hivernaux : « les personnes seront remises à la rue le 12 avril, mais depuis quelques jours on fait progressivement partir les personnes des centres d’hébergement pour les loger dans des hôtels quelques nuits avant de sortir totalement du dispositif », observe Baptiste Meneghin du collectif des professionnels de l’urgence à Lyon.

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Hébergement d’urgence : l’Etat maintient des places malgré la fin du plan froid

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement