Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

équipements sportifs

La ville d’Orléans s’impatiente de la labellisation de son Arena

Publié le 27/03/2012 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

Le ministère des Sports n’a pas validé le projet de salle des sports de 10 000 places. Le maire d’Orléans est allé une nouvelle fois plaider sa cause le 26 mars 2012.

Cela devait être validé fin octobre, puis en début d’année. Mais lors de son conseil d’administration du 22 mars, le Centre national pour le développement du sport a refusé d’apporter sa labellisation « grand équipement »au projet d’Arena à Orléans. Et sans cette validation, impossible de bénéficier d’une subvention du ministère des Sports que Serge Grouard, maire UMP d’Orléans, attend à hauteur de 20 millions d’euros sur un projet global de 103 millions d’euros.

Une course contre la montre – « Le dossier orléanais a été favorablement apprécié par la commission qui a souhaité disposer de quelques éléments complémentaires avant de se prononcer. La ville d’Orléans s’est engagée à les fournir dans les plus brefs délais », explique Serge Grouard. En urgence, le maire a d’ailleurs rencontré David Douillet le ministre des Sports dès le 26 mars pour plaider sa cause. Pour la ville il s’agit d’une véritable course contre la montre. Elle espère en effet que son projet sera validé avant les prochaines élections et l’éventuel changement d’équipe qui pourrait modifier la donne.

Par ailleurs la ville qui a lancé un dialogue compétitif avec quatre équipes de concepteurs-constructeurs voudrait lancer rapidement son chantier pour que son Arena soit prête à l’Euro 2015 de basket, le sport phare à Orléans. Mais le projet orléanais, situé en bord de Loire et sur le site d’un ancien laboratoire pharmaceutique rencontre de nombreuses oppositions locales avec en particulier deux demandes de classement au titre des monuments historiques pour le bâtiment qui doit être démoli pour laisser place à l’Arena. Il y a quelques mois encore, Serge Grouard estimait que son Arena était en « pôle position» sur le bureau du ministre. Mais il attend désormais avec impatience que le départ soit véritablement donné.

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La ville d’Orléans s’impatiente de la labellisation de son Arena

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement