logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/106574/les-sem-en-quete-de-nouveaux-financements/

CRÉDIT CRUNCH
Les SEM en quête de nouveaux financements
Fabienne Proux | A la Une finances | Actu experts finances | Publié le 09/04/2012 | Mis à jour le 13/04/2012

Les conséquences de la crise financière sur l’économie réelle affectent aussi les EPL (Entreprises publiques locales) constituées à 95 % de SEM (Société d’économie mixte). Les conditions d’accès à l’emprunt sont rendus difficiles tant part les exigences des banques que du fait de la défiance vis-à-vis des garanties apportées par les collectivités locales. Le risque d’un coup d’arrêt des projets d’aménagement ou de construction se profile.

Créées par les collectivités locales qui en sont également les actionnaires majoritaires, les EPL ont un champ d’activité assez large de la réalisation d’opérations d’aménagement et de construction à l’exploitation de services publics (tourisme, déchets, eau, énergie, déplacements).
Avec un montant d’investissement estimé à plusieurs milliards d’euros par an, les SEM d’aménagement (27 % du chiffre d’affaires réalisé par les EPL) et immobilière (31 %) pèsent de tout leur poids dans le développement des territoires.

Mais à l’instar des collectivités, elles se trouvent confrontées depuis plusieurs mois à un sérieux problème de financement, les banques fermant le robinet d’accès aux crédits. « Non seulement les taux ont augmenté de 1 % à 1,5 %, détaille Edward Arkwright ...

CHIFFRES CLES

11,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Au 1er mars 2012, la fédération des EPL a recensé 1 111 EPL en activité dont 1 026 SEM, 47 SPL (Société public locales) et 38 SPLA (Sociétés publiques locales d’aménagement), soit une progression de 3,5 % en un an. Cet ensemble totalise un chiffre d’affaires de 11,6 milliards d’euros (+ 5,5 %) et une capitalisation de 3,35 milliards détenus (+ 8  %) à 67 % par les collectivités territoriales, le reste appartenant pour l’essentiel à la Caisse des dépôts et aux Caisses d’Epargne.