Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Ecoles élémentaires: l’hygiène mise en cause par l’ONS devrait être définie dans une charte

Santé publique

Ecoles élémentaires: l’hygiène mise en cause par l’ONS devrait être définie dans une charte

Publié le 30/01/2008 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Mauvaises odeurs, saleté, promiscuité… la moitié des élèves de CM1 et de CM2 souffrent de maux de ventre parce qu’ils refusent d’utiliser les toilettes de leur école, selon le rapport annuel de l’Observatoire national de la sécurité des établissements (ONS), rendu public le 29 janvier.
En réaction à la publication de ce document, le ministre de l’Education, Xavier Darcos, a annoncé dès le lendemain, le 30 janvier, qu’il allait « se mettre d’accord avec les familles et les communes » sur une charte qui définira la « qualité et la propreté » des toilettes à l’école.
« Nous avons eu là une alerte », a ajouté le ministre de l’Education qui a assuré que « cette affaire sera réglée à la rentrée ».
Le constat n’est pas nouveau, « mais il semblerait que les problèmes constatés sont appelés à perdurer si un effort généralisé n’est pas engagé », avertit l’ONS dans son rapport 2007.
Lors de l’année scolaire 2005-2006, « près de la moitié des élèves avouent avoir eu mal au ventre parce qu’ils n’avaient pas pu aller aux toilettes », selon l’enquête de l’ONS menée auprès de 865 établissements et à partir de 24.781 questionnaires remplis à partir de témoignages d’élèves.
« Une portion non négligeable [d’élèves] paraît présenter des pathologies en rapport avec la non-fréquentation des toilettes: constipation aiguë ou chronique (15,1%), infection urinaire (21,6%) », ajoute le rapport, qui précise toutefois « que le mode de recueil des données ne permet pas de vérifier statistiquement le lien causal ».

Autres enseignements: dans une école sur trois, il n’existe pas de blocs sanitaires distincts pour les filles et les garçons, dans une sur deux, les cabinets ne disposent pas de balayette, et dans trois sur quatre, il n’y a pas de poubelle dans les WC filles.
Pour l’ONS, si l’étude ne concerne que le primaire, il n’en reste pas moins que « la problématique concerne l’ensemble des niveaux d’enseignements », de la maternelle à l’université, et elle ne « doit plus être un sujet tabou ».

Dans ses préconisations, l’ONS, préconise notamment de mettre en place un groupe de travail piloté par le ministère sur l' »actualisation des références en matière d’équipements sanitaire, d’entretien et d’hygiène » dans les écoles.

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ecoles élémentaires: l’hygiène mise en cause par l’ONS devrait être définie dans une charte

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement