Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Face aux lecteurs

Jean-Paul Delevoye : « Réhumaniser le service public »

Publié le 25/01/2014 • Par Adrian Koss Jean-Michel Bussière Jacques Paquier • dans : A la une, France

jean-paul-delevoye_video
La Gazette
Jean-Paul Delevoye, président du Conseil économique, social et environnemental, répond aux questions des lecteurs de la Gazette des communes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Ses rapports de médiateur de la République et son analyse de la société française « fatiguée psychiquement » avaient frappé les esprits. Jean-Paul Delevoye revient sur ce diagnostic dans un court ouvrage intitulé « Reprenons-nous ! ». L’occasion, pour 4 fonctionnaires territoriaux, lecteurs de La Gazette, de confronter cette réflexion à l’état de la fonction publique : 

  • Denis Guilhomat, directeur du centre communal d’action sociale de Tours, il préside également l’association nationale des cadres communaux de l’action sociale (Anccas),
  • Florence Carruel, en poste dans une ville de 63000 habitants, elle est secrétaire de l’association nationale de médecine professionnelle des personnels territoriaux,
  • Emmanuel Cattiau, directeur général des services de Magny-les-Hameaux (Yvelines) il s’exprime aussi sur : cattiauemmanuel.expertpublic.fr
  • Magali Caumon, administrateur territorial, elle fait partie de la promotion Salvador-Allende de l’Inet.

1 – La montée de l’individualisme

https://www.dailymotion.com/video/xpjevk

2 – La France révoltée

https://www.dailymotion.com/video/xpjf7x

3 – Alerter les élus

https://www.dailymotion.com/video/xpjqap

4 – Une instabilité record

https://www.dailymotion.com/video/xpjrum

5 – Excès de pouvoir

https://www.dailymotion.com/video/xpjs9g

Références

Président de l'Association des maires de France de 1992 à 2002, ministre de la Fonction publique entre 2002 et 2004, Jean-Paul Delevoye a occupé la fonction de médiateur de la République de 2004 à 2011. Depuis 2010, il est président du Conseil économie, social et environnemental (Cese).

Cet article est en relation avec le dossier

3 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Les préalables à la certification des comptes des collectivités locales

de Experts Comptables

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Jean-Paul Delevoye : « Réhumaniser le service public »

Votre e-mail ne sera pas publié

ugottale

19/03/2012 11h45

il faut moderniser l’ ETAT , 8 REGIONS fusionnées avec les départements et les 2500
COLLECTIVITES TERRITORIALES fusionnées avec les 36500 communes !
il faut développer un projet d’entreprises où chaque agent aura sa place dans l’organigramme et saura à quoi il sert avec une part d’autonomie sans harcèlement moral !

logique

20/03/2012 10h36

A force de supprimer du personnel dans la fonction publique, il est certain que le service public, ce service au public en ait pris un coup.
M. Delevoye dit qu’il faut le réhumaniser ce qui prouve bien qu’un jour où l’autre il a été déshumanisé… Malgré toutes les sonnettes d’alarme qui ont été tirées… mais les fonctionnaires sont dit-on sûrs d’avoir un emploi stable. (encore entendu récemment par un candidat à la présidence de la république ou son staff)
Demandez aux services des ordures ménagères qui ont dû aller chez « Nicolin » ou un autre s’ils voulaient rester dans leur ville ? et là, ils n’ont plus le statut de fonctionnaire et ils peuvent être licenciés, où alors muter sur une collectivité qui voudra bien les recevoir où 3ème possibilité démissionner… Voilà la sécurité de l’emploi dans la fonction publique.

Jean-Claude Soulié

20/03/2012 07h24

Mr Delevoye fait un excellent constat des symptômes de la maladie de notre société. Mais il ne va pas jusqu’au diagnostic (la cause de la maladie), et par conséquent ne saurait proposer de traitement. Peut-être se sent-il gêné, ne pouvant reconnaître qu’il a participé, tout au long de l’exercice de ses nombreux mandats d’élu et de haut fonctionnaire, au laisser-faire des années 70-80 : en matière d’immigration non contrôlée, de politisation des instituteurs en IUFM, de culture de l’irresponsabilité et de l’excuse à l’égard des « jeunes », d’abandon des valeurs (notamment chrétiennes) sur l’autel de la laïcité, etc. Tant que les politiques de son acabit n’auront pas fait leur examen de conscience, ils n’en resteront qu’au constat. Il est vrai que pour une bonne réélection ou un reclassement de première classe dans ce magnifique « fromage » qu’est le CESE, il vaut mieux ne pas affronter les solutions qui risqueraient de fâcher. Mais ils risquent, ce-ne-faisant-pas, d’être bientôt emportés par le tsunami social dont nous voyons déjà les prémisses.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement