Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Des cadres A pas si différents

Publié le 05/03/2012 • Par Laurence Denès • dans : Dossiers Emploi

Cela peut inquiéter ou rassurer, en tout cas surprendre : les cadres de la fonction publique territoriale ne se distinguent pas franchement de l'opinion de leurs subordonnées : même scepticisme vis-à-vis du management, même indifférence à la reconnaissance de la hiérarchie. Ils sont en revanche plus confiants dans leur avenir professionnel.

Et si « les A » étaient des territoriaux comme les autres ? À l’exception de la question de la rémunération particulièrement « clivante » – un sur deux s’en dit satisfait, contre un sur trois parmi les cadres intermédiaires et un sur cinq parmi les personnels de catégorie C – peu d’éléments, en effet, distinguent in fine le cadre supérieur de l’ensemble des acteurs territoriaux.

Pour autant, cette homogénéité apparente de l’univers territorial est-elle une bonne nouvelle ? La question peut légitimement se poser car que penser d’un personnel d’encadrement qui, à l’image de ses subordonnés, ne trouve avantage, ni à la qualité des pratiques managériales (64 % d’avis négatifs), ni à la politique des ressources humaines (67 %), ni même à la clarté des règles et procédures de fonctionnement (64%) et au système d’évaluation des résultats (75%) ?!
Que dire de ces mêmes personnels, a priori appelés à occuper les sommets de la hiérarchie, et pour lesquels la reconnaissance de celle-ci revêt encore moins d’importance que pour les agents de catégorie C (23 % contre 32 %) ?

Préparer l’avenir des citoyens – Guère plus préoccupés par la reconnaissance des élus, considération qu’ils ne rencontrent d’ailleurs pas davantage que leurs collègues B ou C, ils ont néanmoins une approche plus « prospective » de leurs missions de service public puisque huit cadres A sur 10 estiment que celles-ci passent par la préparation de l’avenir des citoyens.
Ce score est de onze points supérieurs à celui de la catégorie C, laquelle préfère privilégier la proximité : rendre un service aux usagers (important pour 73 % des A, 82 % des C), faciliter la vie au quotidien des administrés (25 % des A, 46 % des C)…

Naturellement plus contraints par le temps mais s’estimant mieux dotés que la moyenne en moyens nécessaires pour agir, ils sont huit sur dix à prioriser l’intérêt du travail, un sur quatre à se reconnaître pleinement satisfaits d’exercer au sein de leur collectivité actuelle.
D’ailleurs, ils sont bien plus confiants en leur avenir que leurs collègues des autres catégories (64 % contre 47 % pour les agents de catégorie C) mais émettent tout autant qu’eux les plus grandes réserves quant à celui du statut de la fonction publique territoriale.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Des cadres A pas si différents

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement