Urbanisme

Y a-t-il une définition nationale des parties actuellement urbanisées ?

Par • Club : Club Techni.Cités

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le certificat d’urbanisme est un acte administratif qui indique l’état des règles d’urbanisme applicables à un terrain particulier à un moment donné. Les règles sont déterminées par les règlements d’urbanisme locaux ou à défaut par le règlement national d’urbanisme. L’article L.111-1-2 de ce règlement national, qui s’applique lorsque les communes ne sont pas dotées d’un document d’urbanisme opposable aux tiers, contraint strictement les possibilités de construire en dehors des parties actuellement urbanisées (PAU).

L’appréciation de la PAU ne peut pas être effectuée à partir de règles nationales car elle fait appel à un faisceau de critères. En effet, l’appréciation du caractère urbanisé d’un secteur dépend étroitement des circonstances locales, notamment du type d’habitat, dense ou plus diffus que l’on trouve dans les environs, de la distance par rapport aux constructions les plus proches, mais aussi en fonction de la protection de l’activité agricole ou du paysage, de la desserte par des équipements, de la topographie des lieux et des éléments qui marquent les limites de l’urbanisation comme une route ou une rivière. Dès lors, il ne saurait y avoir de définition et encore moins de critères nationaux de la définition de la PAU. Cette notion est laissée à l’appréciation de l’autorité locale, sous le contrôle du juge.

L’article L. 111-1-2 du code de l’urbanisme établit ainsi une règle de constructibilité limitée en dehors des parties actuellement urbanisées de la commune. Il autorise l’adaptation, le changement de destination, la réfection ou l’extension des constructions existantes ainsi que la construction de bâtiments nouveaux à usage d’habitation à l’intérieur du périmètre regroupant les bâtiments d’une ancienne exploitation agricole dans le respect des traditions architecturales locales. Il permet également les constructions et installations nécessaires à l’exploitation agricole et à des équipements collectifs dès lors qu’elles ne sont pas incompatibles avec l’exercice d’une activité agricole, pastorale et forestière sur le terrain sur lequel elles sont implantées. Il rend possible, en outre, les constructions et installations incompatibles avec le voisinage des zones habitées.

Par ailleurs, l’article L. 111-1-2 (4°) permet au conseil municipal de déroger à la règle de constructibilité limitée pour un projet justifié par l’intérêt communal, pour éviter par exemple une diminution de la population locale. La délibération motivée peut porter sur une ou plusieurs constructions, ou sur une opération de taille modeste en rapport avec la taille de la commune et qui ne porte pas atteinte aux espaces naturels et aux paysages. L’application de cette disposition, soumise à l’appréciation du préfet, a pour but d’éviter la désertification rurale. Ainsi, l’ensemble du dispositif prévu par l’article L. 111-1-2 du code de l’urbanisme apparaît suffisamment souple pour gérer cette notion de constructibilité limitée, compte tenu de la volonté de lutte contre le mitage réaffirmée par le Grenelle de l’environnement.

cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Construire sans clim’ pour les climats chauds

    Comment se passer de la climatisation sous les tropiques ? Un savoir-faire spécifique pour les climats chauds se concrétise aujourd’hui dans des bâtiments bioclimatiques exemplaires. Grâce à un microcosme local propice, La Réunion est devenue leader sur ce ...

  • Propriété et entretien de la voirie locale

    Si une voie privée qui appartient à des particuliers doit être entretenue par ses propriétaires privés, la commune peut soit par volonté, soit par obligation, entretenir une voie privée si elle est ouverte à la circulation. La recherche du propriétaire de la ...

  • Les TER des Hauts-de-France bientôt ouverts à la concurrence

    La Région Hauts-de-France a décidé de proposer à aux opérateurs concurrents à la SNCF une partie de son réseau TER, comme le prévoit la loi de juin 2018 sur le nouveau pacte ferroviaire, pour améliorer la qualité de service. Elle prend ainsi de l'avance sur ...

  • La gestion de la sécheresse au Cap peut servir d’exemple à d’autres villes

    Les phénomènes météorologiques extrêmes, comme le cyclone Idai, qui a récemment dévasté Beira (Mozambique) et l’ouragan Harvey qui a frappé Houston (États-Unis) en 2017, constituent des situations d’urgence climatique auxquelles les villes doivent de plus ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP