Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

statut

Les congés de maladie des agents territoriaux en 10 questions

Publié le 07/07/2014 • Mis à jour le 30/03/2021 • Par Sophie Soykurt • dans : Statut

Maladie
Etailblick-foto /AdobeStock
Les agents territoriaux peuvent bénéficier de congés de maladie ordinaire, de congés de longue maladie (ou de grave maladie) ou de congé de longue durée. Il existe un régime de présomption d’imputabilité au service des accidents de service et de certaines maladies professionnelles.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

01 – Quels sont les congés pour raison de santé ouverts aux  agents territoriaux ?

Les fonctionnaires territoriaux peuvent bénéficier

  • de congés de maladie ordinaire,
  • de congés de longue maladie (ou de grave maladie)
  • ou de congé de longue durée (loi n° 84-53 du 26 janvier 1984, art. 57).

Afin d’aider un proche malade, ils peuvent en outre bénéficier d’un congé de solidarité familiale ou d’un congé proche aidant.

Les agents contractuels peuvent aussi bénéficier de congés de maladie ordinaire et congés de grave maladie, dans les conditions prévues par le décret du 15 février 1988.

Enfin, s’agissant des stagiaires, c’est le décret du 4 novembre 1992 qui détermine les modalités d’octroi de leurs congés de maladie, notamment pour ce qui concerne la prolongation du stage en cas de congé d’une certaine durée.

02 – Qu’est-ce que le congé pour invalidité temporaire imputable au service ?

Lorsque l’incapacité temporaire de travail d’un fonctionnaire en activité est consécutive à un accident reconnu imputable au service, à un accident de trajet ou à une maladie contractée en service, il a droit à un congé pour invalidité temporaire imputable au service (loi n°83-634 du 13 juillet 1983, article 21 bis).

Le fonctionnaire conserve alors l’intégralité de son traitement jusqu’à ce qu’il soit en état de reprendre son service ou mis à la retraite. Il a droit, en outre, au remboursement des honoraires médicaux et des frais directement entraînés par la maladie ou l’accident. La durée du congé est assimilée à une période de service effectif.

Comme dans le secteur privé, les accidents survenus sur le trajet domicile-travail ou travail-cantine, ou à l’occasion de l’exécution de ses fonctions, ainsi que certaines maladies professionnelles contractées dans l’exercice des fonctions sont présumés imputables au service.

Enfin, l’autorité territoriale peut s’assurer à tout moment que l’état de santé de l’agent justifie son maintien en congé pour invalidité temporaire imputable au service.

03 – Quelle est la durée de ces congés de maladie ?

  • La durée maximale des congés de maladie ordinaire des fonctionnaires territoriaux est de un an sur une période de douze mois consécutifs.
  • Les congés de longue maladie sont accordés pour trois ans maximum.
  • La durée maximale des congés de longue durée est de cinq ans.

Ces congés de longue maladie ou de longue durée peuvent être accordés par période de trois à six mois.

Concernant les agents contractuels, la durée maximale des congés de maladie ordinaire varie selon la durée de services dont ils justifient (décret n°88-145, article 7). Après au moins trois ans de services, ils peuvent également bénéficier d’un congé de grave maladie de trois ans maximum, accordé par période de trois à six mois.

Enfin, rétabli en 2018, le jour de carence a été supprimé pour les femmes enceintes (loi n°2019-828, article 84).

04 – Quelles sont les maladies ouvrant droit à ces congés ?

L’agent territorial a droit à un congé de maladie ordinaire en cas de maladie dûment constatée le mettant dans l’impossibilité d’exercer ses fonctions. Pour bénéficier d’un congé de longue maladie, l’intéressé doit être dans l’impossibilité d’exercer ses fonctions en raison d’une maladie qui rend nécessaires un traitement, ainsi que des soins prolongés, et présente un caractère invalidant et de gravité confirmée.

Un arrêté du ministre chargé de la Santé dresse une liste indicative des maladies ouvrant droit à ce congé : insuffisance respiratoire chronique grave, hypertension artérielle, maladies cardiaques et vasculaires, affections oculaires évolutives, rhumatismes chroniques invalidants, maladies invalidantes de l’appareil digestif… Le congé de longue durée est ouvert en cas de tuberculose, maladie mentale, affection cancéreuse, poliomyélite ou déficit immunitaire grave et acquis.

05 – Quelles sont les modalités à suivre pour obtenir ces congés de maladie?

Pour bénéficier d’un congé maladie ordinaire (ou son ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Pourquoi investir dans un service Europe dans ma Commune

de COMMISSION EUROPEENNE

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les congés de maladie des agents territoriaux en 10 questions

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement