logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/101277/a-saint-herblain-les-candidats-a-la-construction-individuelle-choisis-sur-dossier/

LOGEMENT
A Saint-Herblain, les candidats à la construction individuelle choisis sur dossier
Jacques Le Brigand | Régions | Publié le 17/02/2012

A Saint-Herblain, ville de 43 000 habitants en périphérie de Nantes, les ménages candidats à la construction d'une maison sur l'une des 43 parcelles communales disponibles devront déposer un dossier satisfaisant à plusieurs préalables.

Ce sont les seuls terrains individuels mis en vente dans le cadre d’une zone d’aménagement concerté (ZAC). Au total, 750 logements sur 22 hectares y sont prévus. Dans une commune privilégiant désormais l’habitat collectif pour limiter l’étalement urbain, il s’agit d’une véritable opportunité d’autant que le secteur, proche du centre-ville, est bien desservi par le réseau de transports en commun et les axes routiers. Cerise sur le gâteau : la maîtrise d’ouvrage publique, déléguée à la société d’économie mixte Loire Océan Développement, permet de proposer la parcelle (400 m2 en moyenne) autour de 120 000 euros, taxe locale d’équipement (TLE) et participation au raccordement à l’égoût (PRE) comprises, lorsqu’une surface équivalente se négocie sur le marché privé jusqu’à 165 000 euros, voire davantage.

Plus de 400 demandes reçues – Face à l’afflux prévisible des demandes, Loire Océan Développement a décidé d’innover : « Nous avons reçu depuis 2006 plus de 400 courriers de particuliers à la recherche de ce type de foncier, indique Stéphanie Bourcier, chargée d’opérations. Nous avons donc mis au point une nouvelle méthode visant à informer de façon la plus complète et la plus transparente tous les intéressés ». Cette méthode a aussi pour objectif d’anticiper le cas échéant les difficultés : « Nous voyons parfois des ménages aller jusqu’au dépôt du permis de construire avant de se rendre compte tardivement qu’ils n’en ont pas les moyens financiers « , ajoute Stéphanie Bourcier.

Un budget de 300 000 euros – Le 7 février, une réunion publique a informé les futurs acquéreurs qu’un budget minimum de 300 000 euros était nécessaire : dans le cadre d’une « démarche volontaire d’approche environnementale de l’urbanisme », le cahier des charges impose en effet aux maisons un certain niveau de performance environnementale et thermique : « l’obtention d’un profil A » (consommation inférieure ou égale à 50 kw/m2 par an), une forme compacte, une réutilisation des eaux de pluie, etc.

Les réalisations devront également adopter une architecture contemporaine. Les candidats ont jusqu’au 6 avril pour déposer leur dossier, y compris une attestation de la banque pour la faisabilité financière. La sélection finale s’effectuera par tirage au sort mais les lauréats ne seront pas livrés à eux-mêmes : ils devront rencontrer à quatre reprises les techniciens de Loire Océan Développement qui vérifieront la compatibilité des projets avec les orientations de la ZAC.