Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sécurité

Nord-Pas-de-Calais. Le maire de Steenbecque (59) pris en otage

Publié le 07/03/2008 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Un ancien employé d’un syndicat intercommunal retenait en otage le 7 mars après-midi, sous la menace d’un fusil de chasse, le maire de la commune de Steenbecque (Nord), qu’il avait déjà séquestré en 1996, a-t-on appris auprès de la gendarmerie et de la préfecture.
Après une mise en sécurité des habitants et des tentatives de négociation par la gendarmerie, le Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) s’est déployé vers 15h00 sur les lieux.
Agé de 40 ans, l’homme reproche au maire de ne pas « l’avoir suffisamment soutenu » après un accident de travail en 1996 « pour qu’il puisse bénéficier de la qualification d’accident du travail et par la même de toutes les aides sociales engagées », a expliqué le préfet délégué à la sécurité, Alain Perret.
Le preneur d’otage tient le premier magistrat, âgé de 76 ans, pour responsable de la situation de « grande précarité » dans laquelle il vit avec sa compagne et ses trois enfants.
« Il s’est engagé dans toute une série de procès (mais) il n’a jamais obtenu gain de cause devant la justice », a précisé le préfet délégué, qui s’est rendu sur place.
En 1996, l’homme « avait déjà pris en otage le même maire avec un couteau, raison pour laquelle il avait été condamné à un mois de prison avec sursis », a-t-il indiqué.
« Il y a en fond de tableau un antécédent très lourd entre les deux hommes », a ajouté M. Perret, en soulignant que le preneur d’otage « présent(ait) le profil d’une personne désespérée ».
Les deux hommes se trouvent depuis la fin de matinée au rez-de-chaussée de la mairie.
Un périmètre de sécurité a été mis en place et les habitants des environs sont appelés à rester chez eux.
Après qu’ait été constatée « une situation de blocage », bien que le preneur d’otage « ne soit pas réfractaire à la discussion », « il a été décidé de faire appel au GIGN », qui a engagé des négociations, a précisé Alain Perret.

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Nord-Pas-de-Calais. Le maire de Steenbecque (59) pris en otage

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement