logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/101224/territoires-du-futur-quand-le-virtuel-integre-le-reel/

DÉVELOPPEMENT LOCAL
Territoires du futur, quand le virtuel intègre le réel
La Rédaction | Opinions | Publié le 13/02/2012 | Mis à jour le 16/02/2012

L’union réussie des technologies et des territoires place les élus face à des choix cruciaux, dans un contexte où les initiatives innovantes foisonnent : environnements numériques de travail, véhicules électriques, e-services aux citoyens, etc.
Face à ces opportunités, comment bâtir une stratégie d’ensemble cohérente et efficace, tout en veillant à ne pas se disperser ? La « bonne » approche conjugue trois enjeux incontournables : la maîtrise des dépenses, l’attractivité territoriale ainsi que la durabilité.

Plus que jamais, les impératifs économiques complexifient la mise en œuvre des projets. Dans ce contexte, le mot d’ordre est « mutualiser ». Regroupements de communes, syndicats, associations, ils sont de plus en plus nombreux à donner le ton de la mutualisation, notamment par le biais des projets de dématérialisation.
Par exemple, l’agence landaise pour l’informatique, syndicat mixte créé à l’initiative du conseil général des Landes dont l’objectif est de promouvoir l’outil informatique au sein du département. Plus de 500 collectivités y sont adhérentes à ce jour.

Second enjeu majeur à prendre en compte : l’attractivité d’un territoire. Là encore, les technologies apportent une réponse. D’une part, elles contribuent à décloisonner les processus politiques en garantissant plus de transparence.
D’autre part, elles permettent de renforcer la démocratie locale par une communication plus fluide. Une multitude de promesses pour gagner le pari de la ville « ouverte » et « connectée ».

Enfin, la durabilité constitue la condition sine qua non à la réussite des projets de transformations des territoires. Pour s’inscrire dans une trajectoire « smart », ces derniers doivent penser une stratégie d’aménagement dans les transports, l’énergie, la gestion des bâtiments qui intègre une ou plusieurs composantes technologiques. Par exemple, l’utilisation de véhicules électriques ou encore le « smart grid » – réseau de distribution d’électricité intelligent.