Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

LUTTE CONTRE L'EXCLUSION

«La crise sociale s’aggrave» selon Patrick Kanner, president de l’Unccas

Publié le 08/10/2011 • Par Philippe Pottiée-Sperry • dans : Dossier Santé Social

A l'occasion du 63ème congrès de l'Union nationale des centres communaux d'action sociale (Unccas), et de la 2ème édition de Santé-Social Expo, qui se sont tenus à Dijon les 6 et 7 octobre 2010, Patrick Kanner, le président de l'Unccas, réagit à la deuxième enquête réalisée par la Gazette Santé-Social et l'Unccas relative à l'impact de la crise sur les CCAS.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Face à une crise sociale qui s’est encore amplifiée depuis l’an dernier, il constate une augmentation générale des demandes, particulièrement de la part des travailleurs pauvres, des familles monoparentales ou des personnes retraitées. Dans ce contexte difficile, Patrick Kanner évoque la «réponse forte» apportée par les CCAS et défend leur rôle d’interlocuteurs de proximité «privilégiés» auprès des personnes en difficulté. Mais compte tenu de «l’assèchement de la fiscalité locale», il craint que la baisse des ressources des collectivités territoriales entraine des dommages collatéraux sur les CCAS.

Par ailleurs, sur la prochaine réforme de la dépendance, le président de l’Unccas regrette la disparition du concept d’un cinquième risque de Sécurité sociale et s’inquiète de la prépondérance de l’assurantiel par rapport à la solidarité nationale que semble privilégier le gouvernement.

Les CCAS veulent les moyens de continuer à innover

De plus en plus sollicités avec la crise, les CCAS s’inquiètent des coupes budgétaires. Une enquête de la Gazette Santé Social, conduite pour la deuxième année avec l’Unccas auprès des CCAS et CIAS, montre l’aggravation de la crise pour les plus fragiles économiquement.

«Crise de confiance» Pour les centres communaux et intercommunaux d’action sociale (CCAS et CIAS), l’heure est à l’inquiétude, en pleine «crise de confiance» envers l’Etat. Tel est le constat de Patrick Kanner, le président de l’union nationale (Unccas), à l’occasion du 63è congrès de l’association qui a réuni les 6 et 7 octobre plus de 1 000 participants à Dijon.
Réforme territoriale, asphyxie financière des départements, révision générale des politiques publiques, loi «hôpital, patients, santé, territoires», les contraintes s’accumulent et «les villes ne pourront pas compenser les divers désengagements», prévient – il.

Syndrome guichet

Patrick Kanner craint la disparition de nombreuses initiatives locales : «Alors que 80 % d’entre eux constatent une augmentation des demandes d’aides, les CCAS risquent de redevenir des guichets sociaux n’agissant que dans l’urgence. Or, leur force est précisément leur capacité d’innovation.»
C’est l’enseignement du deuxième baromètre que publie La Gazette Santé Social, aux termes d’une étude conduite auprès des CCAS. Près de 80 % des CCAS constatent une augmentation globale des demandes d’aides, alors qu’ils n’étaient «que» 75 % à le percevoir en 2009.

Ce contexte donne tout son sens au thème central choisi pour le congrès, «De l’observation à l’évaluation». «Nous voulons dire à nos adhérents, dont l’action touche 65 % de la population française : «Sachez observer, analyser les besoins, afin que la décision politique soit la plus appropriée possible», précise le président de l’Unccas.
Les ateliers proposés sur ce thème à Dijon étaient ainsi destinés à apporter des réponses en particulier aux CCAS des petites et moyennes communes, qui ont plus de mal à intégrer cette culture, souvent faute de moyens. Avec, en filigrane, l’idée que l’approche quantitative ne doit pas prendre le pas sur le qualitatif.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

«La crise sociale s’aggrave» selon Patrick Kanner, president de l’Unccas

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement