Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Justice, jurisprudence

Banderole au Stade de France : Saint-Denis propose à Lens une action en justice commune

Publié le 01/04/2008 • Par La Rédaction • dans : France

Le maire PCF de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) Didier Paillard indique le 31 mars avoir proposé au maire de Lens, Guy Delcourt, « une procédure commune » en justice après la banderole injurieuse déployée au Stade de France lors de la finale Lens-PSG le 29 mars au soir.
En début de deuxième mi-temps, après le but égalisateur lensois, des supporteurs du PSG ont brièvement déployé à Saint-Denis une banderole où l’on a pu lire: « Pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenue chez les Ch’tis », en référence au film à succès de Dany Boon.
Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête préliminaire visant des faits présumés de « provocation à la haine ou à la violence », passibles d’un an d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende.
Didier Paillard explique dans un communiqué que cet acte « indigne » et « organisé » a porté « préjudice à l’image du Stade de France et à la ville de Saint-Denis » et propose pour cette raison « une procédure commune » au député-maire PS de Lens qui a déjà affirmé qu’il déposerait plainte.
« Ceux qui instrumentalisent un match de football pour propager des messages de haine, de discrimination et de stigmatisation doivent être jugés et condamnés », ajoute le maire de Saint-Denis en témoignant à son homologue lensois « son indignation et sa colère ».

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Banderole au Stade de France : Saint-Denis propose à Lens une action en justice commune

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X