Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Une ex décharge pourrait être la cause d’une pollution au mercure du lac d’Hourtin (Gironde) classé Natura 2000

environnement

Une ex décharge pourrait être la cause d’une pollution au mercure du lac d’Hourtin (Gironde) classé Natura 2000

Publié le 02/02/2012 • Par Karine Ménégo • dans : Régions

La préfecture de la Gironde a ouvert une enquête le 26 janvier 2012 : des sandres du lac d'Hourtin présentent des taux de mercure jusqu'à trois fois plus élevés que la norme maximale autorisée. Parmi les causes envisagées, l'ex décharge de la ville et le centre de formation de la marine fermé en 2000.

L’enquête lancée en liaison avec le ministère de l’Agriculture « pourrait durer plusieurs semaines, voire quelques mois », indique la préfecture de la Gironde. A l’origine de cette dernière, une initiative d’une des 57 associations agréées pour la protection de la pêche et des milieux aquatiques en Gironde, l’AAPPMA d’Hourtin.
Pour la première fois, l’association a investi 4 000 euros pour financer des analyses en laboratoire spécialisé (quand son budget de fonctionnement annuel est de 12 000 euros).

« Nos adhérents ont réalisé entre octobre et décembre 2011 une vingtaine de prélèvements de poissons gras, soit 25 kg de sandre et 6 kg de brème. Nous voulions avoir une idée de l’état de cette ressource. Nous ne nous attendions pas aux résultats obtenus le 21 janvier : certains sandres ont jusqu’à 1,5 mg de mercure par kilo de poids vif, soit trois fois plus que le seuil maximum autorisé par les normes européennes. Nous attendons les conclusions de l’enquête conduite par les services de l’Etat, car nos prélèvements n’ont respecté aucun protocole scientifique », déclare, sous couvert d’anonymat, un membre de cette association.

Aucune traçabilité des poissons introduits – La fédération de la pêche de la Gironde se demande comment les techniciens des services préfectoraux vont parvenir à des conclusions après avoir mené leur propre campagne de captures.
« Le sandre hourtinais est l’une des rares associations agréées girondines à ne pas nous communiquer ses procès verbaux de déversement : il n’y a donc aucune traçabilité des poissons introduits dans le lac par ces amateurs de la pêche no kill », souligne le directeur de la fédération girondine, Thierry Moissonnier.

« Nous avons saisi les services préfectoraux le 26 janvier. Depuis, nos rapports se sont considérablement tendus avec la municipalité. Le maire nous a indiqué le 29 janvier que le site de l’ancienne décharge de la ville avait été dépollué, mais pas celui de l’école de formation de la marine nationale, fermé en 2000. Si l’origine de cette pollution au mercure s’avérait être locale, cela aurait un retentissement négatif sur les communes vivant de l’activité touristique du lac, classé Natura 2000 », déclare le pêcheur hourtinais, toujours sous couvert d’anonymat.

« L’animateur du Schéma d’aménagement et de gestion de la ressource en eau (Sage) lacs du Médoc indique que des analyses fines conduites en 2010 ne montrent aucune pollution de l’eau et une présence de mercure à des doses très faibles dans les sédiments. Nous avons affaire soit à une pollution très localisée, soit à des animaux contaminés avant qu’ils ne soient introduits », estime Thierry Moissonnier.

Ce plan d’eau long de 18 km, large de 5 km, est le plus grand lac naturel d’eau douce de France. Il compte pas moins de 26 pontons aménagés pour le plus grand plaisir des pêcheurs.
C’est une réserve naturelle nationale depuis le 15 décembre 2009.
Le mercure est un neurotoxique qui se fixe dans les reins et le foie.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Une ex décharge pourrait être la cause d’une pollution au mercure du lac d’Hourtin (Gironde) classé Natura 2000

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X