Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports scolaires

La réorganisation laborieuse du réseau de transports de la Manche

Publié le 31/01/2012 • Par Géraldine Lebourgeois • dans : Régions

La réorganisation du réseau de transport scolaire dans la Manche se heurte à l’incompréhension de parents d’élèves et d’élus locaux, encore montés au créneau au mois de janvier 2012 malgré la position réaffirmée par le conseil général.

Plusieurs parents d’élèves de la commune de Saint-Germain-sur-Sèves (202 habitants) ont par exemple annoncé l’ouverture, le 24 janvier 2012, du site Internet de leur association « Arrêts scolaires 50 ». Le mouvement, constitué en décembre 2011 pour défendre le maintien de tous les arrêts scolaires dans la Manche, compte déjà une trentaine d’adhérents mais veut fédérer toute la grogne qui s’entend depuis la rentrée 2011 dans une cinquantaine des 601 communes manchoises.

Plusieurs pétitions – Cette association fait également circuler une pétition, à laquelle s’ajoute celle de la Fédération des conseils de parents d’élève qui refuse la suppression annoncée : « les circuits scolaires seront peut-être plus courts et permettront d’atteindre la limite maximum de 45 minutes en car, mais pour autant cela ne raccourcira pas le temps entre domicile et établissement scolaire ! »

L’autre point qui soulève la crainte des parents : la sécurité des enfants entre le domicile et le point de ramassage scolaire. « Nos enfants sont à pied et par tous les temps sur des petites routes dangereuses, dans la nuit en hiver. Le conseil général se dit responsable uniquement quand nos enfants sont dans les cars et se fiche éperdument de ce qui peut leur arriver avant ou après », accuse les mères d’Arrêts scolaires 50.

Divergence sur la sécurité des enfants – L’accusation touche au vif les élus et agents du conseil général. Le président Jean-François Le Grand est intervenu le 20 janvier pour réaffirmer la nécessité de réorganiser le réseau de transport scolaire Manéo, avant tout par souci de sécurité. Olivier Lemaignen, directeur des mobilités et de l’exploitation portuaire au conseil général, dit aussi : « ça nous irrite d’entendre que l’on met la vie des enfants en danger. C’est tout le contraire ! A chacun aussi de prendre ses responsabilités. Tous les arrêts scolaires doivent être sécurisés, c’est extrêmement important et à ce jour, ce n’est pas le cas. »

Il corrige également : « Nous ne savons pas encore combien d’arrêts vont être supprimés. L’assemblée départementale a décidé un point d’arrêt par agglomération, ou plus selon la taille de l’agglomération, et pour les bourgs, un même point d’arrêt pour tous les enfants dans un périmètre d’un kilomètre. L’arrêt sera choisi selon le bassin de vie. Ce qui nous préoccupe ce sont les points d’arrêt fluctuants, qui changent d’année en année selon le positionnement des familles sur le circuit des cars. Ces points d’arrêt sont impossibles à formaliser, donc à indiquer et à sécuriser. »

Suppression d’arrêts – Olivier Lemaignen parle d’hypothèses concernant le schéma qui vise la suppression de 2500 arrêts pour n’en laisser et sécuriser que 1200 à 1500, pour un budget de 2,5 millions d’euros. Le conseil général de la Manche ajoute que la phase de concertation n’est pas terminée. Après les réunions avec les élus des quarante sept communautés de communes, une seconde phase de consultation est prévue avec chacun des maires, sur site, jusqu’à fin février. Le 6 février également, une charte d’aménagement des points d’arrêts sera votée. En mars, les familles et les établissements scolaires feront l’objet d’une campagne d’information. Le nouveau schéma du transport scolaire Manéo doit être prêt pour septembre 2012.

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La réorganisation laborieuse du réseau de transports de la Manche

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X