Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

Bretagne. A Lorient, la Cité de la voile Eric-Tabarly attend 100.000 visiteurs par an

Publié le 08/04/2008 • Par Xavier Debontride • dans : Régions

Le 5 avril, la Cité de la voile Eric-Tabarly est ouverte au public au coeur de l’ancienne base de sous-marins de Keroman, à Lorient. Ce bâtiment de 6.000 mètres carrés, à l’architecture futuriste en forme de vagues aux reflets irisés, a été imaginé par l’architecte Jacques Ferrier. Il abrite une exposition interactive unique en Europe sur la voile, la course au large et l’univers du nautisme ; un ponton permet aux visiteurs d’embarquer à bord de voiliers modernes pour une sortie en mer d’une heure.

Ce projet, porté par la communauté d’agglomération Cap l’Orient, a nécessité un investissement de 18,5 millions d’euros et sera géré par la Sellor, SEM locale spécialisée dans les infrastructures nautiques.
La Cité de la voile table sur 100.000 visiteurs par an. Il s’agit du fer de lance de la reconquête de cette ancienne friche militaire, qui abrite désormais des activités industrielles liées au nautisme, notamment des architectes navals, des chantiers spécialisés dans les grands voiliers de course, etc. A la fin des années 1990, la fermeture des activités militaires du port de Lorient s’était soldée par la perte de 5.000 emplois pour l’agglomération. Mais depuis, Cap l’Orient a enregistré la création de 7.000 emplois sur son territoire, qui a bénéficié de 31 millions d’euros d’aides publiques depuis 2001 pour sa reconversion.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Bretagne. A Lorient, la Cité de la voile Eric-Tabarly attend 100.000 visiteurs par an

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X