Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

rémunérations

Une prime exceptionnelle pour les agents de Beauvais, grâce aux indemnités de leur maire

Publié le 24/01/2012 • Par Guillaume Roussange • dans : Actu Emploi, Régions

Touchée par l’écrêtement de ses indemnités, Caroline Cayeux, sénatrice et maire (UMP) de Beauvais (Oise), a choisi d’affecter 60 000 euros à une prime exceptionnelle versée aux 500 agents de catégorie C de la collectivité, a-t-elle annoncé vendredi 13 janvier 2012.

Certains y voient une conséquence inattendue de la loi sur le cumul des mandats, d’autres une simple manœuvre à moins de 100 jours de l’élection présidentielle : fraîchement élue sénateur, Caroline Cayeux, maire et présidente de la communauté d’agglomération de Beauvais, a décidé de reverser la part « écrêtée » de ses indemnités sous forme de prime exceptionnelle aux quelque 500 agents de catégorie C (sur 1 300 ETP au total).
Soit 60 000 euros cette année, auxquels vient s’ajouter une enveloppe de 140 000 euros débloqués par la collectivité.

« Nous pouvions réinjecter cette somme au budget général ou augmenter les indemnités des élus, par exemple. Dans le contexte actuel, nous avons préféré verser une prime aux agents les moins bien payés, qui toucheront ainsi une somme de 400 à 450 euros avant l’été », explique Caroline Cayeux.

La mesure tombe à pic. En juin dernier, la collectivité a en effet ouvert des négociations salariales avec les organisations syndicales, qui réclamaient une augmentation d’un point de l’indemnité administrative et de technicité (IAT), soit 400 euros environ.

Pérenniser maintenant – Le geste de l’édile semble donc avoir été apprécié, notamment par FO, le syndicat majoritaire, qui espère toutefois une pérennisation de la mesure.
Un vœu que Caroline Cayeux affirme de son côté vouloir aussi réaliser : « J’espère que nous pourrons recommencer l’année prochaine et l’année d’après. Il y a eu en effet des revalorisations des cadres A et B ces dernières années, les agents de catégorie C le méritent également, puisque si Beauvais a changé, c’est aussi grâce à eux », conclut l’élue.

Régions

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une prime exceptionnelle pour les agents de Beauvais, grâce aux indemnités de leur maire

Votre e-mail ne sera pas publié

patrick

25/01/2012 07h50

BRAVO,BRAVO ET BRAVO

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X