Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Assainissement

Tarbes concède à Lyonnaise des eaux la gestion de l’assainissement

Publié le 20/01/2012 • Par Laurence Lafosse • dans : Régions

La Ville de Tarbes a attribué le 21 décembre 2011 la gestion de l’assainissement à la société Lyonnaise des Eaux, filiale du groupe Suez Environnement. D’une durée de 20 ans, ce contrat de concession représentant 79 millions d’euros permettra à la municipalité tarbaise de rénover et reconstruire ses deux stations de traitements des eaux usées.

Le délégataire, Lyonnaise des Eaux s’engage à investir 16 millions d’euros dans une remise à niveaux des deux stations. Précédent délégataire depuis 2004, la filiale du groupe Suez Environnement a été retenue à l’issu d’un appel d’offre où elle était seule en lice, la société Veolia Eau également dans la course ayant rendu une proposition non conforme.

Gestion mixte en régie et en DSP – « Nous avons fait le choix pour l’assainissement de la délégation de service public compte tenu du niveau d’investissement important que nécessite la remise aux normes des stations de traitement des eaux », explique Michel Caillaud durecteur général des services de la ville de Tarbes. « La municipalité a par ailleurs entamé depuis 2001 son désendettement progressif, et la solution d’une gestion en DSP était à ce titre la plus adaptée. En matière de gestion de l’eau et de l’assainissement, nous avons en définitive conservé l’organisation existante. Il s’agit d’une gestion mixte qui associe des formes variées : une régie pour les réseaux, un marché de service avec la société Saur pour l’exploitation et la production d’eau potable, et la concession pour l’assainissement ».

Technologie membranaire – Le contrat prévoit une remise à neuf des installations échelonnée sur 20 ans. La station de Tarbes ouest sera entièrement reconstruite et disposera d’un bioréacteur à membranes, l’une des toutes dernières technologies utilisées pour le traitement des eaux usées. Le recours à la technique de la filtration membranaire, permet à la ville d’anticiper sur la réglementation en renforçant le traitement des pollutions émergentes. Elle assurera à l’Echez, l’affluent de l’Adour qui traverse la ville de Tarbes, une qualité « eau de baignade ».

Serre horticole et compostage des boues – Le cahier des charges intègre également un important volet développement durable avec la construction d’une serre horticole pour valoriser les résidus de la station. Le compost des boues d’épuration servira d’amendement, l’eau du bioréacteur sera réutilisée pour l’arrosage et la chaleur récupérée par la technologie « Degrès Bleu » de Lyonnaise des Eaux chauffera la serre.

La seconde station d’épuration de Tarbes est bénéficiera par ailleurs de travaux de rénovation destinés à mieux protéger les ecosystèmes fluviaux de l’Adour, en attendant sa complète reconstruction en 2032.

Suivi en temps réel de l’exploitation – L’ensemble des opérations sera réalisé sans incidence sur la qualité de service aux administrés. SEVE (Suivre Ensemble Votre Exploitation), interface informatique développée par Lyonnaise des Eaux permettra aux services techniques de la ville de suivre en temps réel les données d’exploitation.

Hausse du prix de l’assainissement – En contre partie, la part de l’assainissement dans le prix au m3 d’eau facturé à l’administré augmentera de 22 centimes et passera à terme en 2015 de 0,80 centimes à 1,02 euro. Selon l’observatoire des prix de l’eau de l’agence Adour Garonne, ce niveau reste en dessous du prix moyen de l’assainissement collectif dans les communes de l’agence. Ce prix moyen en janvier 2010 était de 1,91 euro pour une gestion déléguée contre 1,64 euro/m3 pour une gestion en régie.

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Tarbes concède à Lyonnaise des eaux la gestion de l’assainissement

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X