Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Multimédia
  • Audio
  • Mobilité des fonctionnaires : Faut-il autoriser le recours aux intérims ? Interviews audios

Fonction publique

Mobilité des fonctionnaires : Faut-il autoriser le recours aux intérims ? Interviews audios

Publié le 17/04/2008 • Par Jacques Paquier • dans : France

La commission des Lois du Sénat a adopté, le 16 avril, un amendement au projet de loi sur la mobilité des fonctionnaires, défendu par Hugues Portelli, qui supprime la possibilité ouverte à la fonction publique de recourir à l’intérim pour des remplacements ou pour faire face à des surcharges de travail occasionnelles. Il appartiendra néanmoins au sénat de se prononcer sur cet article lors de la discussion du texte en séance, prévue le 29 avril prochain.
Inéluctable et nécessaire pour les uns, le recours aux contractuels ne répond à aucune nécessité pour les autres. Jean-Jacques Hyest, président (UMP) de la commission des lois du Sénat, estime ainsi qu’il s’agit non pas d’interdire le recours aux intérimaires, qui correspond à un réel besoin selon lui, mais de restreindre les conditions autorisant ce recours par rapport aux termes de l’article du projet de loi mobilité.
De son côté, Brigitte Jumel, secrétaire générale de l’UFFA-CFDT estime au contraire que l’intérim ne répond en aucun cas à une nécessité. « Les réels besoins, considère la CFDT, ce sont des besoins de remplacement et de sécurisation des parcours professionnels des personnels sous contrats, poursuit-elle. L’intérim ne répond ni à l’un ni à l’autre».
«Il existe toutes sortes d’autres solutions plus respectueuses du droit de la fonction publique. L’intérim, c’est de la précarité », fait valoir Hugues Portelli.

Ecoutez Brigitte Jumel

Ecoutez Hugues Portelli

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Mobilité des fonctionnaires : Faut-il autoriser le recours aux intérims ? Interviews audios

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X