Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Intercommunalité

Une volonté métropolitaine pour Strasbourg

Publié le 16/01/2012 • Par Didier Bonnet • dans : Régions

Jacques Bigot, président PS de la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS) a annoncé jeudi 12 janvier 2012, lors de ses vœux à la presse, l’engagement d’une étude afin de doter l’agglomération du statut de métropole.

Jusqu’alors peu intéressée par l’obtention du statut de métropole, la communauté urbaine de Strasbourg (CUS) s’engage dans ce travail sans remettre en cause l’action conjointe avec Mulhouse de création du Pôle métropolitain, entérinée par l’Etat fin décembre. « Notre but est de nous préparer à l’hypothèse d’une collectivité unique », explique Jacques Bigot. « Quelle que soit l’évolution du dossier, il parait préférable que la future entité régionale trouve une métropole comme interlocutrice de transfert d’un certain nombre de compétences. C’est en tout cas dans ce sens que nous engageons notre réflexion », explique-t-il. La taille des agglomérations postulant au rang de métropole a été abaissé à 450 000 habitants, du sur-mesure pour les 482 000 habitants de la CUS.

En se posant comme partenaire plein de bonne volonté pour la future collectivité unique alsacienne, Jacques Bigot sert aussi les intérêts strasbourgeois. Un éventuel statut métropolitain le pose comme partenaire incontournable de la région et des départements et la CUS renforce son rôle dans les discussions à venir dans le cadre de la mise en place future d’une collectivité alsacienne. « Nous serons présents dans le groupe de travail voulu par Philippe Richert, mais nous n’avons pour le moment pas encore été invités », confirme Jacques Bigot.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Une volonté métropolitaine pour Strasbourg

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X