Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Languedoc-Roussillon. L’Agglomération de Thau recule la fusion avec celle de Montpellier, qui relance le projet en plus grand format

Intercommunalité

Languedoc-Roussillon. L’Agglomération de Thau recule la fusion avec celle de Montpellier, qui relance le projet en plus grand format

Publié le 30/04/2008 • Par Sylvie Brouillet • dans : Régions

Récemment élu président de Thau Agglomération, le maire socialiste de Frontignan Pierre Bouldoire remet en cause la fusion rapide avec Montpellier Agglomération soutenue par son prédécesseur, le maire UMP de Sète François Commeinhes et ardemment voulue par le président de Montpellier Agglomération, Georges Frêche (divers gauche, exclu du PS).
Pierre Bouldoire explique sa position par le changement de maires dans trois des huit communes de l’intercommunalité (Marseillan, Balaruc-les-Bains et Gigean) et souligne le manque de majorité en faveur de la fusion. Un premier projet de fusion engagé en 2005 par Georges Frêche et François Commeinhes, qui incluait la communauté de communes du Nord Bassin de Thau, avait échoué en raison du vote de l’Agglomération de Thau (égalité entre les « pour » et les « contre »).
Georges Frêche n’abandonne pas son souhait tenace de réaliser autour de Montpellier une communauté d’agglomération élargie, qualifiée de « formidable levier de croissance », et garde en point de mire une communauté urbaine de plus de 500 000 habitants.
Le 30 avril, lors du conseil d’agglomération de Montpellier, il fera voter un voeu appelant six intercommunalités de l’Hérault à une discussion « sur le devenir ensemble ». Outre celles de Thau et du Nord Bassin de Thau, il convie à la table le Pays de Lunel (13 communes), le Pays de l’Or (7 communes), le Pic Saint-Loup (17 communes) et Ceps et Sylves (6 communes).

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Languedoc-Roussillon. L’Agglomération de Thau recule la fusion avec celle de Montpellier, qui relance le projet en plus grand format

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X