Energies renouvelables

Bois-énergie : attention aux amalgames !

| Mis à jour le 13/12/2013
Par et , Elu local à Thoré-la-Rochette (Loir-et-Cher) et Serge Defaye, Président du Comité interprofessionnel du bois-énergie • Club : Club Techni.Cités
cet article fait partie du dossier

Bois-énergie : des projets vertueux sous certaines conditions

Un quotidien du soir a, récemment, conclu de la lecture un peu rapide d’un rapport de Greenpeace, centré sur la production d’électricité et de carburant à partir de la biomasse (au Canada !) que « l’énergie tirée des forêts polluerait plus que le charbon ». Comment l’élu local qui a mis en place une petite chaufferie au bois dans sa commune pour diminuer sa facture énergétique, mais aussi pour apporter sa pierre à l’édifice du Grenelle de l’environnement, peut-il s’y retrouver ?

La taille et les caractéristiques des installations de chauffage collectif et industriel, leur rendement énergétique et leurs conditions de fonctionnement n’ont évidemment rien à voir. De même, la récolte d’arbres entiers pour l’énergie n’est pas de mise sous nos latitudes où l’on a essentiellement recours aux sous-produits forestiers, aux connexes des industries du bois… !

Objectif « zéro rejet » – Il est vrai que le processus de destruction du carbone organique issu de la biomasse s’accompagne d’un re-largage de vapeur d’eau, mais aussi d’autres gaz et particules. Toutefois, les efforts des professionnels du chauffage collectif au bois tendent aujourd’hui vers la logique du « zéro rejet » par le biais de la mise en œuvre d’engagements précis :

  • utilisation d’un combustible bois de bonne qualité ;
  • dimensionnement ajusté des installations afin que celles-ci fonctionnent à leur puissance nominale, les phases de ralenti étant toujours plus critiques ;
  • adaptation des organes de régulation et des équipements de traitement des fumées aux caractéristiques du combustible utilisé ;
  • exploitation des chaufferies par des professionnels qualifiés respectant les normes en vigueur, notamment, sur les rejets gazeux et particulaires.

Ne confondons pas tous les sujets, surtout dans un pays qui a recours massivement, pour le chauffage aux énergies fossiles et à l’électricité, dont le coût, le caractère polluant (gaz à effet de serre) ou la dangerosité (risques de dissémination d’éléments radioactifs dans les milieux naturels) mériteraient de leur côté de faire les gros titres de la presse.
Les chaufferies collectives sont, dans l’ensemble, de bonne qualité, sous réserve de choix technico-financiers appropriés et d’un suivi continu de la part de maîtres d’ouvrage publics exigeants.

Dossier
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Mobilité propre : de nouveaux outils en attendant les financements

    Le volet “mobilité propre” de la loi d’orientation des mobilités a été dévoilé par Elisabeth Borne et Nicolas Hulot. Comme les autres chapitres de la LOM, il s’appuie en bonne partie sur les collectivités territoriales. Les zones à faibles émissions ...

  • Amiante : comment gérer les nouvelles responsabilités

    Maîtres d’ouvrage pour de multiples travaux sur voirie, les collectivités doivent faire face à de nouvelles contraintes majeures. Avec la Loi El Khomri, il incombe désormais aux collectivités d’anticiper le risque lié à l’amiante dans les enrobés ...

  • Votre actu juridique du 13 au 19 juillet 2018

    Notre sélection de textes officiels, jurisprudence et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiés par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 13 et le 19 juillet 2018. ...

  • La procédure de passation d’une délégation de services publics

    Les textes réglementaires (ordonnance et décret « concessions » de 2016) ont conservé des spécificités aux délégations de service public. La passation de ces concessions différentes des autres obéit donc à un régime particulier dont les étapes seront ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X