Services d’assainissement

La mise en place d’un service unifié de l’assainissement collectif et non collectif est-elle envisageable ?

Par • Club : Club Techni.Cités

Les services d’assainissement collectif et non collectif sont deux services publics distincts à caractère industriel et commercial, financés chacun par une redevance propre. Dès lors, les charges d’un service ne peuvent être répercutées sur l’autre et les usagers ne payent que les prestations dont ils bénéficient. Afin de faciliter ces interventions, la possibilité de création d’un service « unifié » de l’assainissement (SUA), maître d’ouvrage des assainissements collectifs et non collectifs, a été débattue par l’Assemblée nationale lors de l’examen du projet de loi portant engagement national pour l’environnement, un amendement en ce sens ayant été déposé par le député André Flajolet. L’article portant création du service unifié de l’assainissement adopté par l’Assemblée n’a cependant pas été retenu lors du vote final de la loi par le Parlement. Une disposition législative est en effet nécessaire pour préciser les règles d’intervention de la collectivité sur des ouvrages en domaine privé, de répartition des dépenses de construction, d’amortissement et d’entretien des installations entre le propriétaire et l’occupant, de définition du taux de la redevance, et de perception des redevances en cas de mutation de propriété.

Nouvelle concertation – Tout en étant persuadé de la nécessité de pouvoir donner aux collectivités qui le souhaitent les outils nécessaires pour faciliter la réhabilitation des installations d’assainissement non collectif après leur contrôle et maîtriser les coûts de l’assainissement collectif, il convient de ne pas éluder les difficultés de création d’un service public de l’assainissement non collectif et d’un rapprochement organique avec le service d’assainissement collectif. Le gouvernement souhaite que l’examen des dispositions envisageables au sein du Comité national de l’eau soit poursuivi afin d’assurer la concertation entre les différentes parties prenantes. À l’occasion de l’examen des programmes des agences de l’eau, le Comité national de l’eau a d’ores et déjà souhaité un renforcement des aides des agences en faveur de l’assainissement non collectif, en s’appuyant sur des conventions avec les services publics d’assainissement non collectif. Les organismes de bassin auront à préciser courant 2012 les modalités d’intervention des agences pour les années 2013 à 2018, permettant ainsi de développer des actions de réhabilitation des installations d’assainissement non collectif, en s’appuyant sur les compétences des entreprises locales.

cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X