Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gestion locale

Rhône-Alpes. Les conseillers UMP lancent la polémique sur le coût du futur siège de la région

Publié le 15/07/2008 • Par Claude Ferrero • dans : Régions

La pose de la première pierre du futur siège du conseil régional Rhône-Alpes a été l’occasion pour les élus UMP de partir en guerre contre le « Palais Queyranne » en condamnant le coût estimé à 150 millions d’euros aujourd’hui, contre 90 millions d’euros en 2005 lors du vote du transfert du siège. « Le projet atteindra probablement 200 millions d’euros demain, cette somme faramineuse équivaut à la construction de 10 lycées », tempêtent les conseillers UMP.

Le président (PS) de la région, Jean-Jack Queyranne, a pour sa part stigmatisé « la malhonnêteté intellectuelle » de son opposition UMP : « il n’y a pas eu de dérive, la droite confond le coût de construction du siège et le coût à la charge de notre institution. Or, comme nous l’avons annoncé dès avril 2005, la charge nette pour la région est estimée entre 20 et 25 millions d’euros ».

Pour obtenir ce résultat, l’exécutif rhônalpin prend notamment en compte différentes opérations d’économies par rapport au siège actuel situé à Charbonnières. Il est vrai que le coût prévisionnel de construction de 96 millions euros en 2005 (non compris l’achat du terrain, pour 11,4 millions d’euros), a nécessité en octobre 2007 « un ajustement de 24,4 millions d’euros ». Lequel résulte des observations du jury et d’améliorations apportées au projet (pour 10,7 millions d’euros) et intègre des évolutions réglementaires et environnementales (4,1 millions) ainsi que l’évolution du coût de la construction (9,6 millions). En ajoutant un complément de 3,4 millions d’euros prévu fin 2008 sur le résultat des appels d’offre, le coût de construction s’élève à 123,8 millions d’euros (valeur décembre 2008).

Les économies évoquées par l’exécutif seront réalisées sur les conditions de fonctionnement du conseil régional, réparti sur sept sites nécessaires aujourd’hui à l’accueil de 1.100 agents, contre une cinquantaine de personnes lors de l’installation en 1974. Un agrandissement était d’ailleurs prévu sur 8.000 m2, pour un coût réactualisé de 24 millions d’euros. Il est supprimé et représente une économie équivalente.

De même, les loyers et charges (2,6 millions par an) réactualisées sur 20 ans, durée de l’emprunt régional pour le siège THPE (Très hautes performance énergétique), représenteront une économie de l’ordre de 80 millions d’euros. Enfin, la région percevra de la vente de son terrain actuel entre 25 et 30 millions d’euros. Atout non négligeable, contrairement à Charbonnières aujourd’hui, les transports en commun desserviront aisément le futur siège situé à Confluence, le quartier d’avenir de Lyon. Le bâtiment de 40.000 m2 conçu par Christian de Portzamparc, sera livré au printemps 2010.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Rhône-Alpes. Les conseillers UMP lancent la polémique sur le coût du futur siège de la région

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X