Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Lorraine. Après une rencontre à l’Elysée, les élus du Saulnois menacent toujours de démissionner en masse

Aménagement du territoire

Lorraine. Après une rencontre à l’Elysée, les élus du Saulnois menacent toujours de démissionner en masse

Publié le 17/07/2008 • Par Audrey Reinhardt • dans : Régions

L’annonce leur a été confirmée par une conseillère du président de la République le 16 juillet : le 13ème régiment de dragons parachutistes (RDP) quittera bien Dieuze. Une solution de remplacement est à l’étude. Cela n’a pas rassuré les 120 élus qui avaient fait le déplacement à Paris pour manifester devant l’Elysée, emmenés par Fernand Lormant, le maire (UMP) de Dieuze et suppléant du député Alain Marty (UMP) qui s’est prononcé en faveur du Livre blanc sur les armées.

A leur retour, la plupart ont réuni leurs conseils municipaux afin de décider des actions à engager. «Les 128 communes de l’arrondissement, qui se superpose à la communauté de communes, ne démissionneront pas. A l’instar du conseil municipal de Dieuze, une vingtaine de conseils nous ont déjà prévenus qu’ils suivraient le mouvement contre deux ou trois qui ont fait savoir qu’ils ne démissionneraient pas», indique Philippe Morand, directeur général des services (DGS) de la ville de Dieuze. Si aucune nouvelle annonce n’est intervenue d’ici là, les lettres de démission seront déposées en préfecture le 22 juillet, suscitant un revers pour le gouvernement de la part d’un territoire qui a voté à 60% pour le candidat Sarkozy.

Engagée dès le mois d’avril, la mobilisation des élus du Saulnois ne faiblit pas. De manifestations en menaces de démission, tous s’inquiètent des conséquences économiques de ce départ pour ce territoire rural. «Le régiment représente près du tiers de la population de la commune, qui, avec 3 600 habitants, est la plus importante de l’arrondissement. A cela il faut ajouter les familles qui vont aussi partir. Il faudrait supprimer 34 régiments équivalents pour que l’impact soit le même sur une ville comme Metz», souligne encore le DGS de Dieuze.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Lorraine. Après une rencontre à l’Elysée, les élus du Saulnois menacent toujours de démissionner en masse

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X