Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Funéraire

Transport de corps

Publié le 23/07/2008 • Par La Rédaction • dans : Réponses ministérielles

Le transport des personnes décédées doit en principe être assuré par les services communaux ou concédés, ce n'est que très exceptionnellement que les services d'incendie et de secours peuvent être mis à contribution.

Les opérations de prise en charge des personnes décédées sur la voie publique relèvent du pouvoir de police administrative du maire, qui, au nom de l’ordre, de la sûreté et de la salubrité publiques, doit ainsi assurer leur transport. Par ailleurs, il résulte également du code général des collectivités territoriales que les corps de ces personnes doivent être transportés avant mise en bière, vers une chambre funéraire, sur réquisition des autorités de police ou de gendarmerie. Ce type de transport ; étant assimilé à un transport avant mise en bière, doit en principe être effectué dans un véhicule spécialement agréé.

La circulaire n°76.310 du 10 juin 1976 relative à l’enlèvement et au transport de personnes décédées sur la voie publique rappelle à ce titre qu’il ne saurait être admis qu’un corps puisse rester plusieurs heures sur place en attendant que les services communaux ou concédés de pompes funèbres, ou de la police ou de la gendarmerie, disposent des moyens nécessaires pour l’évacuer. Cette circulaire indique également que les opérations d’enlèvement et de transport de ces personnes par les sapeurs-pompiers, les services de police ou de gendarmerie, doivent être exceptionnelles. Depuis la parution de cette circulaire, la réglementation afférente aux services d’incendie et de secours a encadré de manière précise les missions de ceux-ci. Il en résulte que l’enlèvement et le transport des corps des personnes décédées ne relèvent pas des missions des services d’incendie et de secours.

De plus, l’intensification de leurs sollicitations opérationnelles impose que ces services se consacrent exclusivement à leurs missions d’urgence. Pour autant, de manière pragmatique, le recours très exceptionnel à ces services peut constituer une possibilité permettant d’éviter de maintenir le corps sur la voie publique ou d’évacuer rapidement celui-ci, dans un impératif d’ordre public et de décence.

Domaines juridiques

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Transport de corps

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X