Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Parlement

Ce que change la modernisation constitutionnelle

Publié le 24/07/2008 • Par Euractiv.fr • dans : Europe

Les députés et les sénateurs réunis en Congrès à Versailles ont adopté, le 21 juillet 2008, le projet de loi constitutionnelle de modernisation des institutions de la Ve République. Entre le projet du comité Balladur et le texte adopté, les points qui concernent l’Union européenne n’ont pratiquement pas évolué. Revue de détails.

Création de commissions chargées des affaires européennes
Le texte adopté par le Congrès instaure une «commission chargée des affaires européennes» dans chaque assemblée. Mais «il ne s’agit pas de la création d’une commission permanente», avertit-on au Palais Bourbon. Autrement dit, les délégations changent simplement de nom. Une manière de renforcer leur visibilité, alors que dans la plupart des assemblées européennes, les députés chargés des affaires européennes sont regroupés dans des «commissions».

Transmission des textes européens aux assemblées
Le droit de résolution parlementaire existe déjà dans les faits. Mais le texte étend ce droit à «tout document émanant d’une institution de l’Union européenne». Les députés et les sénateurs pourront donc non seulement adopter des «résolutions européennes» sur des textes adoptés au Conseil, mais aussi sur des rapports du Parlement européen, des avis du Comité économique et social européen ou sur ceux publiés par le Comité des régions.

Elargissement
Le texte aligne la ratification des traités d’élargissement sur la procédure de révision de la Constitution. Le référendum est de mise, sauf si 3/5e des deux assemblées souhaitent passer par une ratification parlementaire. Dans ce cas, c’est au président de la République qu’il reviendra de trancher entre référendum et vote des parlementaires.

Principe de subsidiarité
Le texte adopté par les parlementaires inscrit dans le marbre le principe de subsidiarité dans un nouvel article (88-6). «Chaque assemblée peut former un recours devant la Cour de justice de l’Union européenne contre un acte législatif européen pour violation du principe de subsidiarité», indique le texte. Les modifications constitutionnelles préconisées par le comité Balladur ne comportaient précisément pas ce terme.

Pour en savoir plus
Téléchargez la Constitution française avec les modifications après adoption de la loi constitutionnelle (pdf, 274 Ko)
Consultez les propositions du comité Balladur

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Ce que change la modernisation constitutionnelle

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X