En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV

Logo Gazette.fr

0

Commentaire

Réagir
Imprimer

Fiscalité de l’urbanisme

La taxe locale d’équipement peut-elle être remboursée si les équipements liés ne sont pas réalisés dans le délai prévu ?

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles, Réponses ministérielles finances

Imprimer

0

Commentaire

Réagir
Découvrez le club

Cet article est paru dans
Le Club Finances

Découvrez le club

Cet article est paru dans
Le Club Technique

 

Oui. La délibération qui crée le programme d’aménagement d’ensemble (PAE) doit déterminer le délai de réalisation des équipements publics prévus. Le conseil municipal fixe librement ce délai, normalement en fonction de l’importance à la fois du programme et des équipements eux-mêmes, mais également en fonction de l’importance du périmètre et du projet urbain.

L’obligation de respecter ce délai constitue une garantie fondamentale pour les constructeurs. C’est la raison pour laquelle l’article L.332-11 du Code de l’urbanisme précise qu’au terme de ce délai, si les équipements annoncés n’ont pas été réalisés, les bénéficiaires des permis de construire peuvent demander le remboursement des sommes versées ou des prestations fournies.

Dans les communes où la taxe locale d’équipement (TLE) existe, le remboursement est limité à la part excédant le montant de la taxe qui aurait dû normalement être payée (CAA Lyon, 27 déc. 2001, req. n° 97LY01939, commune de Saint-Victor).
Une appréciation insuffisante par les services communaux des aléas économiques, techniques et financiers de l’opération entreprise ne peuvent justifier une prorogation du délai de réalisation des équipements publics (CAA Marseille, 19 juin 2003, req. n° 01MA02603, commune d’Antibes).

Les sommes en jeu étant souvent considérables, une erreur dans la programmation des équipements ou dans l’attrait du secteur pour les constructeurs peut ainsi se révéler désastreuse pour les finances communales.
Seule une modification substantielle du PAE peut permettre de fixer un nouveau délai de réalisation du programme des équipements publics (art. L.332-11 du Code de l’urbanisme – CAA Versailles, 5 juil. 2005, req. n° 02VE03643, société Syle).

Haut de page

Imprimer

0

Commentaire

Réagir
Publicité

Liens sponsorisés

Tous les fournisseurs

Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Domaines juridiques Finances - fiscalité

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.