Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Multimédia
  • Audio
  • « Nous incitons les compagnies à fédérer leurs moyens », souligne Nathalie Dahm, vice-présidente de la région Champagne-Ardenne

SPECTACLE VIVANT

« Nous incitons les compagnies à fédérer leurs moyens », souligne Nathalie Dahm, vice-présidente de la région Champagne-Ardenne

Publié le 22/08/2011 • Par Hélène Girard • dans : Régions

Les compagnies champardennaises qui se sont produites au Festival d’Avignon, en juillet, sont en train de faire un premier bilan de leur séjour : fréquentation des spectacles, contacts avec des diffuseurs et des producteurs, rendez-vous pris, projets évoqués avec des partenaires potentiels, voire contrats signés sur place. Pour ces artistes, Avignon représente une étape déterminante dans leur développement, qu’ils ne pourraient pas franchir sans l’aide de la région Champagne-Ardenne. Cette dernière revendique une politique active, tout au long de l’année, auprès d’une trentaine de compagnies. La Gazette a demandé à sa vice-présidente (PS), Nathalie Dahm, d’expliquer en quoi consiste ce soutien.

Quelle est la situation des compagnies en Champagne-Ardenne ?

 

En France, beaucoup de compagnies sont confrontées à un phénomène de surproduction artistique. Comment la région Champagne-Ardenne prend-elle en compte ce problème ?

 

La région dispose d’un outil d’ingénierie culturelle : l’Office régional culturel de Champagne-Ardenne, l’ORCCA. De quoi s’agit-il ?

Que peut apporter concrètement une telle structure aux artistes ?

Pouvez-vous nous donner un autre exemple ?

[IME : Institut médico-éducatif ; CAT : centre d’aide par le travail (devenu établissement et service d’aide par le travail depuis la loi du 2 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées)]

A chaque édition du Festival d’Avignon, l’ORCCA loue la Caserne des pompiers, un lieu reconverti en théâtre. Pourquoi ce choix ?

Chaque année une trentaine de compagnies se portent candidates à l’aide de la région pour se produire au Festival d’Avignon. Comment la région procède-t-elle à la sélection ?

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Nous incitons les compagnies à fédérer leurs moyens », souligne Nathalie Dahm, vice-présidente de la région Champagne-Ardenne

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X