Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Energie

Centrale au gaz de Brest : vers la saisine de la Commission nationale du débat public

Publié le 29/06/2011 • Par Stéphanie Stoll • dans : Régions

Un collectif d’associations et la commune de Saint-Thonan préparent la saisine de la Commission nationale du débat public, suite à la publication, le 18 juin 2011, de l’appel d’offre sur la centrale à gaz dans la région de Brest (Finistère).

Lundi 27 juin 2011, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a rendu public le cahier des charges pour l’appel d’offre concernant la construction d’une centrale à gaz à cycle combiné de 450 MW dans la région de Brest.
La compatibilité du projet et du choix du site avec l’environnement, évaluée sur la base d’une concertation avec les élus locaux, sera un critère éliminatoire.
Le choix du site définitif reviendra à l’industriel retenu à l’issue de la procédure.
Cette centrale est un élément du « pacte électrique breton », validé par le conseil régional et la préfecture, le 14 décembre 2010, politique par laquelle la région entend diminuer sa dépendance aux importations électriques. Elle servira en appoint, lors des pics de consommation hivernale. Il y a deux ans, un projet de centrale gaz et fuel avait été abandonné dans la région de Saint-Brieuc.

« Inutile, aberrant, coûteux et dangereux »– Avec l’appui des juristes d’Ecologie sans frontière, le collectif d’associations Gaspare s’apprête à saisir la Commission nationale du débat public. Gaspare dénonce un projet « inutile, aberrant, coûteux et dangereux », « récuse la mise en avant d’arguments comme la menace d’un black-out ou l’emploi » et déplore l’omerta qui entoure le dossier.
Jeudi 23 juin, la commune de Saint-Thonan (1400 habitants) a délibérer favorablement pour s’associer à la saisine de la CNDP.
Le 27 juin, Tréflenez (300 habitants) avait déjà adopté la même résolution.
Parmi les élus finistériens, seul le maire de Carhaix et conseiller général, Christian Troadec s’est ouvertement déclaré hostile à la centrale.

Références

Appel d’offre de centrale

 

Régions

4 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Centrale au gaz de Brest : vers la saisine de la Commission nationale du débat public

Votre e-mail ne sera pas publié

didier berthelot

29/06/2011 08h23

Bonjour,

Effectivement, il est très surprenant de constater le nombre très important d’arguments rationnels montrant l’aberration énergétique, écologique, social et politique de ce projet, uniquement guidé par l’intérêt privé. RESISTONS, REPRENONS EN MAIN NOTRE DESTIN et faisons exister la démocratie : le pouvoir par et pour le peuple !

Collectif GASPARE

30/06/2011 08h28

Gaspare informe les élus en lieu et place de l’État

Après un cinquième report, le ministre Besson a lancé ce lundi un appel d’offres pour l’implantation d’une centrale électrique à gaz dans l’aire de Brest et vise sa mise en fonction fin 2015. De son aveu même, le calendrier sera serré. Le Collectif Gaspare, qui s’oppose à ce projet, y voit une volonté d’empêcher tout débat public. Il déposera dans les jours qui viennent une demande de débat public auprès de la CNDP (Commission nationale du débat public). Cette saisine portera à la connaissance des citoyen-ne-s les éléments portant sur le coût du projet, son enjeu national, ses incidences sur l’environnement. Surtout chacun-e pourra participer au processus décisionnel, ce dont M. Besson ne veut pas.

A ce jour, le collectif a rencontré de nombreux élus qui pour la plupart comprennent la nécessité d’un débat public et sont prêts à soutenir la démarche. La municipalité de Saint-Thonan a ouvert la voie en se déclarant publiquement favorable à cette requête.

L’approche de l’échéance a suscité l’intérêt de nombreux élus, de multiples rendez-vous sont programmés dans les jours à venir et l’annonce de l’appel d’offres va, sans aucun doute, en provoquer d’autres. Gaspare poursuit ainsi son travail d’information, travail qui est, normalement, du ressort de l’État !

Collectif GASPARE (Garantir l’Avenir Solidaire Par l’Autonomie Régionale Énergétique)
Site : http://www.nonalacentrale.fr/
Courriel : collectif.gaspare@gmail.com

Christian Guyonvarc'h

30/06/2011 01h29

Contrairement à ce qu’écrit La Gazette, le maire et conseiller général de Carhaix n’est fort heureusement pas le seul élu finistérien qui s’est déclaré contre ce projet de centrale.

Au Conseil régional de Bretagne les 11 élus des groupes « UDB, autonomie et écologie » et « Europe Ecologie – Les Verts » ont voté avec constance contre ce projet dès sa révélation par Le Télégramme en septembre 2010. Or 4 d’entre eux sont finistériens: Janick Moriceau et Yannik Bigouin de EE-LV, Naig Le Gars et moi-même de l’UDB.

Par ailleurs, à travers les organisations politiques qui ont adhéré au collectif GASPARE ce sont 8 vice-présidents de Brest Métropole Océane ou adjoints au maire de Brest qui ont pris position contre ce projet. Plusieurs dizaines d’autres élus locaux sont sur cette position.

Par ailleurs, jusqu’à preuve du contraire les délibérations des communes de St-Thonan et de Tréflévénez ont bien été prises par des élus.

Christian Guyonvarc’h
conseiller régional de Bretagne
citoyen du Finistère

Christian Guyonvarc'h

01/07/2011 10h00

Projet de centrale électrique à gaz :
la sage décision des élus de la CC de Daoulas-Landerneau

Réunis le 30 juin les élus de la communauté de communes du pays de Daoulas-Landerneau ont décidé à l’unanimité de demander l’organisation d’un débat public autour du projet de centrale électrique à gaz, rejoignant en cela la prochaine saisine de la Commission Nationale de Débat Public (CNDP) par le collectif GASPARE (Garantir l’avenir solidaire par l’autonomie régionale énergétique).

C’est là une sage décision qui correspond à l’intérêt général. En effet, il faut se souvenir que ce projet de centrale électrique à gaz a surgi brusquement dans le cadre de la « conférence bretonne de l’énergie » co-présidée par le préfet de Région et le président du Conseil régional, juste après les élections régionales, sans aucune consultation préalable des élus locaux et de la population du nord Finistère. Un projet de cette dimension, avec ses implications économiques, sociales, environnementales et sanitaires, doit être débattu en toute transparence. Il s’agit de savoir si la France de 2011 est une république d’oligarques, à l’image de la Rome antique, ou une république de citoyens conforme aux exigences d’une démocratie moderne.

Christian Guyonvarc’h
Conseiller régional de Bretagne / kuzulier-rannvro Breizh

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X