Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Réforme des collectivités

Conseiller territorial : nouvelle censure du Conseil constitutionnel

Publié le 23/06/2011 • Par Brigitte Menguy • dans : A la une, France

Conseil constitutionnel
F. Stijepovic
Saisi par soixante députés, le Conseil constitutionnel a censuré, le 23 juin, le projet de loi fixant le nombre des conseillers territoriaux de chaque département et de chaque région qui avait été adopté le 8 juin, en réponse, déjà, à une première censure du juge en décembre 2010.

Ce projet de loi s’inscrivait dans le prolongement direct de la loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales qui avait déjà été partiellement censurée par le Conseil constitutionnel dans sa décision n° 2010-618 DC du 9 décembre 2010.
Il avait notamment censuré l’article 6 de la loi et le tableau annexé relatifs à la répartition de conseillers territoriaux appelés à siéger à la fois dans les conseils généraux et les conseils régionaux. Le tableau ne respectait alors pas le principe de l’élection sur des bases essentiellement démographiques.

Le projet de loi fixant le nombre des conseillers territoriaux de chaque département et de chaque région censuré aujourd’hui par le Conseil constitutionnel comprenait un article renvoyant à un nouveau tableau annexé fixant le nombre des conseillers territoriaux de chaque département et de chaque région. Ce tableau était, par renvoi, annexé à la loi précitée du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales.

Vice de procédure – Les soixante députés contestaient la procédure d’adoption du projet de loi et la conformité de son tableau au regard du principe d’égalité devant le suffrage. Le juge suit cette argumentation et constate que le projet de loi n’a pas été adopté selon la procédure conforme à la Constitution et l’a, en conséquence, déclarée contraire à celle-ci. Le juge constitutionnel rappelle dans sa décision la procédure issue de l’article 39 de la Constitution qui prévoit que les projets de loi ayant pour principal objet l’organisation des collectivités territoriales sont soumis en premier lieu au Sénat.

En l’espèce, le projet de loi a été déposé en premier sur le bureau de l’Assemblée nationale, et non au Sénat, ce qui amène le Conseil constitutionnel à le déclarer contraire à la Constitution. En revanche, le Conseil estime que ce motif suffit pour censurer la loi, et ne se prononce pas sur le deuxième grief avançait par les députés portant sur le principe d’égalité devant le suffrage.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Conseiller territorial : nouvelle censure du Conseil constitutionnel

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X