Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Agriculture

La région propose une nouvelle alliance aux agriculteurs bretons

Publié le 23/06/2011 • Par Xavier Debontride • dans : Régions

Le conseil régional de Bretagne devait adopter le 23 juin 2011 son projet de «nouvelle alliance agricole». Ce projet est le fruit d’une concertation de plusieurs mois, qui s’est notamment traduite par la tenue de 11 réunions publiques sur l’ensemble du territoire breton et d’un vaste débat sur Internet entre janvier et avril 2011.

L’ intitulé  » nouvelle alliance » aux accents bibliques recouvre un ambitieux projet visant à réconcilier la Bretagne avec son agriculture, souvent pointée du doigt pour sa responsabilité environnementale, notamment dans le dossier récurrent des pollutions du littoral par les algues vertes.
Curieusement, ce sujet, pourtant au cœur de l’actualité récente, n’a pas monopolisé les débats lors des réunions publiques. Il y a été davantage question des difficultés économiques du secteur, notamment dans le cadre de l’installation des jeunes agriculteurs, rendue compliquée par la question du prix du foncier.

«Dans une situation socio-économique marquée par de multiples crises, l’agriculture bretonne s’interroge sur son avenir. Elle est en quête de repères sables, de reconnaissance et d’espoir», explique Michel Morin, vice-président du conseil régional de Bretagne en charge de l’agriculture. Le travail de concertation a permis de faire émerger une cinquantaine de propositions, dont une vingtaine [ de propositions ] pourraient être mises en place dès le 1er juillet 2011.

Six orientations stratégiques – Elles sont réparties en 6 orientations stratégiques :

  1. Accorder la priorité au foncier agricole et l’installation, pour répondre à l’enjeu démographique et garantir le maintien d’une agriculture à taille humaine sur tous les territoires,
  2. Développer des pratiques agricoles plus durables en s’appuyant sur l’agronomie, afin de mieux gérer les ressources naturelles (sol, eau, énergie, biodiversité).
  3. Accompagner l’évolution de tous les systèmes de production vers plus d’autonomie, afin de retrouver la maitrise de la décision sur l’exploitation;
  4. Faire le pari de la qualité pour plus de valeur ajoutée, mieux répartie tout au long de la filière;
  5. Contribuer à la maîtrise du revenu, notamment en défendant une position bretonne dans le cadre de la réforme de la Politique agricole commune (PAC);
  6. Faire confiance aux territoires et à leur diversité pour nouer une nouvelle alliance avec la société.

Formation et foncier – Derrière le choix des mots mûrement pesés au trébuchet des sensibilités politiques composant le conseil régional à majorité socialiste, mais qui comprend une minorité active d’élus d’Europe Ecologie/Les verts, ce projet met clairement l’accent sur 2 deux compétences qui relèvent en partie de l’échelon régional :

  • sur la maîtrise du foncier agricole,
  • et la formation des agriculteurs.

La référence très forte à l’agronomie traduit également l’importance accordée à la connaissance des sols et des rythmes de production, dans une logique sans doute moins productiviste que par le passé. « Nous défendons les agricultures écologiquement performantes, en nous engageant à établir un référentiel adapté à la réalité agricole bretonne », souligne Michel Morin. A partir de ces grandes orientations, le conseil régional s’engage à traduire ces priorités en engagements financiers dans le cadre du budget primitif 2012.

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

La région propose une nouvelle alliance aux agriculteurs bretons

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X