Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Etat civil

À Orléans, les mariages « encadrés » font polémique

Publié le 21/06/2011 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

Depuis début juin les futurs époux doivent signer une « charte pour une cérémonie de mariage réussie ». L’opposition y voit une volonté de « stigmatiser les familles d’origine étrangère ».

Avant de se marier à la mairie d’Orléans, les futurs mariés doivent désormais signer une charte de bonne conduite qui a pour fonction « de parvenir à concilier la solennité que doit revêtir une cérémonie de mariage avec le caractère souvent festif de cet événement ».

Ce document recense tout le déroulement de la cérémonie depuis les horaires d’arrivée jusqu’à l’obligation de silence, l’interdiction de drapeaux, de riz, pétales de roses ou confettis dans les escaliers. La charte réglemente aussi les cortèges : vitesse, klaxons, manœuvres dangereuses.
À défaut de respecter ces règles la cérémonie pourra être annulée. « Il ne s’agit pas de casser l’esprit festif, explique Muriel Sauvegrain, adjointe aux affaires administratives, mais de faire respecter la ponctualité et de lutter contre le bruit ».

Questions de sécurité – Florent Montillot adjoint (NC), en charge de la sécurité, légitime d’abord ce contrat par des questions de sécurité notamment dans les cortéges alors que le riz ou les pétales de rose « seraient très dangereux avec des risques de glissade sur l’escalier Renaissance de la mairie ».

L’opposition soupçonne la ville d’instaurer « des cérémonies aseptisées dans une ville aseptisée » qui a déjà fait l’actualité avec le couvre-feu pour les mineurs et des arrêtés anti-bivouacs, anti-caravaning, anti-mendicité… Elle dénonce surtout une « volonté de stigmatiser les familles d’origine étrangère » ce que dénie la ville.

Cette charte s’inspire d’un document semblable déjà adopté à Sully-sur-Loire (Loiret) ou Cavaillon (Vaucluse) ou des propositions de lois de députés UMP sur l’interdiction de drapeaux étrangers dans les cérémonies de mariage.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

À Orléans, les mariages « encadrés » font polémique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X