Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

environnement

La menace d’une pénurie d’eau se précise en Vendée

Publié le 15/06/2011 • Par Jacques Le Brigand • dans : Régions

Face à la sécheresse, le syndicat Vendée Eau accélère l'interconnexion de 4 barrages pour assurer l'alimentation du nord-ouest du département (120 000 habitants), secteur le plus exposé au risque de coupures. A moyen terme, différents scénarios sont à l'étude.

Le chantier qui s’élève à près de 11 millions d’euros sera finalement achevé fin août au lieu du printemps 2012 comme envisagé initialement. Deux barrages situés au sud de La Roche-sur-Yon seront alors en mesure de fournir chaque jour 7 000 m3 d’eau, capacité qui sera portée à 10 000 m3 l’an prochain, aux usines de Landevielle et d’Apremont, près du littoral.
« Le niveau de leurs réservoirs a baissé prématurément, confie Bernard Laubies, directeur de Vendée Eau. Si nous connaissons un été normal, ils seront vides en septembre. »

Par rapport à 2005, année de crise déjà, leur déficit cumulé s’élève à un million de m3. Fait aggravant : la chaleur printanière a fait s’envoler les records de consommation, particulièrement lors du week-end de Pâques avec une pointe à + 20 %.

Pas de prélèvement les week-ends sur l’île d’Yeu – Le 25 mai, lors d’une troisième réunion « du comité de vigilance sécheresse », le préfet a ordonné un nouveau renforcement des mesures de restriction visant les eaux superficielles mais aussi, pour partie, souterraines.
Tout prélèvement est même complètement interdit durant les week-ends sur l’île d’Yeu.

Mais à l’horizon 2025, la Vendée doit trouver 15 millions de m3 supplémentaires, notamment pour faire face à l’afflux de population sur son littoral.

Dessaler l’eau de mer ? Deux pistes tiennent la corde. Le conseil général réfléchit à l’implantation d’une unité de dessalement d’eau de mer pour laquelle un syndicat mixte d’étude vient d’être créé.

Et le projet d’un barrage supplémentaire, le 13e pour Vendée Eau, n’a pas été abandonné : après plusieurs revers juridiques, le dossier a été remis en selle par le Sdage adopté en octobre 2009.
Malgré le recours intenté par l’association FNE au motif qu’il déroge à la directive cadre sur l’eau du 23 octobre 2000, Vendée Eau a déposé il y a quelques semaines une demande auprès du préfet pour lui demander de le soumettre à enquête publique.

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

La menace d’une pénurie d’eau se précise en Vendée

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X