Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Bidonvilles : à Saint-Denis, la préfecture discute d’un projet de 65 logements provisoires pour 200 ressortissants Roumains

Roms

Bidonvilles : à Saint-Denis, la préfecture discute d’un projet de 65 logements provisoires pour 200 ressortissants Roumains

Publié le 10/06/2011 • Par Olivier Berthelin • dans : Régions

Reçus la 8 juin 2011 à la préfecture du 93 le maire de Saint Denis et le président de la communauté de communes de Plaine commune n’ont pas rencontré une opposition de principe à leur projet de 65 logements provisoires pour des familles Roms.

A Saint Denis, le dialogue et la collaboration entre les familles Roms, les élus locaux et les services de l’Etat va-t-il remplacer les polémiques ?
Le 8 juin 2011 Didier Paillard, maire de Saint-Denis et Patrick Braouezec, président de Plaine commune ont entamé le dialogue avec le préfet Lambert autour d’un projet de 65 logements provisoires, mais décents pour 200 ressortissants Roumains hébergés sur des terrains communaux.
L’Etat a fait savoir qu’il ne s’oppose pas au principe de cette opération de lutte contre l’habitat insalubre. Il accepte les demandes de dérogation aux règles limitant l’accès à l’emploi des Roumains pour que 20 personnes puissent participer à la construction des logements dans le cadre d’un chantier d’insertion.
Par ailleurs, la préfecture étudie l’éventualité de mettre à disposition un terrain en plus des deux déjà réservé par la ville et l’intercommunalité.
Ce projet estimé à un budget de 4 millions d’euros sera le 8 juillet 2011, inscrit à l’ordre du jour de la commission régionale devant répartir les fonds Européens. D’ici là, des membres de la commission Européenne seront venus étudier la situation des Roms dans le Val de Marne et en Seine Saint-Denis. Si ce projet aboutit, il pourrait devenir exemplaire et servir de modèle pour la lutte contre tout type de bidonvilles. Ces logements provisoires sont destinés à n’être, dans un contexte de pénurie de logements sociaux, qu’une étape entre les campements insalubres et les logements ordinaires.

Un cas particulier- Néanmoins cette opération ne concerne que quelques familles, environ 200 personnes certaines vivant à Saint à Denis depuis le début des années 2000.
Expulsées en juillet 2010 du site du Hanul, elles avaient été installées en urgence sur des terrains municipaux dans le cadre de conventions signées avec la commune.
Ce cadre légal les protégeaient d’expulsions à répétition. Ne pouvant intervenir dans le cadre des opérations de démantèlement de campements, les services de l’Etat ont néanmoins distribué le 13 avril des obligations à quitter le territoire à une soixantaine de personnes. Ces OQTF n’interdisent nullement le retour en France de ces citoyens européens mais rendent très difficiles la régularisation de leurs situations administratives et donc la possibilité de participer avec les autres membres de leurs familles au projet porté par les élus et les associations.
Dans ce contexte particulièrement équivoque, les collectivités ont dévoilé leur projet à la presse, le 7 juin, avant de rencontrer le préfet. Les services de l’Etat étaient incités à s’emparer du dossier et à engager le dialogue sur cette opération précise. Mais ce dialogue ne concerne que ce campement.

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Bidonvilles : à Saint-Denis, la préfecture discute d’un projet de 65 logements provisoires pour 200 ressortissants Roumains

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X