Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Partenariats publics–privés

Obligations financières

Publié le 10/06/2011 • Par Delphine Gerbeau • dans : Réponses ministérielles

Un contrat de partenariat public–privé doit obligatoirement comporter certaines clauses, relatives au loyer d’investissement, au loyer de services, et au loyer de gros entretien et de renouvellement.

Aux termes de l’article L.1414-12 du CGCT, « un contrat de partenariat comporte nécessairement des clauses relatives : (…) à la rémunération du cocontractant, aux conditions dans lesquelles sont pris en compte et distingués, pour son calcul, les coûts d’investissement – qui comprennent en particulier les coûts d’étude et de conception, les coûts annexes à la construction et les frais financiers intercalaires – les coûts de fonctionnement et les coûts de financement (…) ».

Il ressort de ces dispositions que les collectivités ou leurs groupements, lorsqu’ils recourent à cet instrument, doivent faire apparaître ces trois composantes de la rémunération dans le contrat : loyer d’investissement, loyer de services (lui-même sous-décomposé selon les cas) et loyer de gros entretien et renouvellement.

S’agissant de l’imputation comptable des loyers, l’annexe 3 de la circulaire du 29 novembre 2005 (NOR : ECOZ0500081C) précise que les parties de la rémunération représentant un coût de fonctionnement et un coût de financement s’imputent à la section de fonctionnement, et que la partie de la rémunération représentant un coût d’investissement s’impute à la section d’investissement.

Un dispositif comptable et budgétaire a été prévu par l’arrêté NOR : COTB1030455A du 16 décembre 2010 relatif à l’instruction budgétaire et comptable applicable aux communes et aux établissements publics communaux et intercommunaux (M14).
Ainsi, la partie de la rémunération représentant un coût de fonctionnement s’impute au compte de charge 611 (mandat en section de fonctionnement).
La partie de la rémunération représentant un coût de financement s’impute au compte de charge 6618 (mandat en section de fonctionnement).
Enfin, la partie de la rémunération représentant un coût d’investissement est enregistrée de la manière suivante : avant la mise en service du bien, la part investissement est enregistrée au débit du compte 235 ; lors de la mise en service du bien, le bien est intégré au compte 21 approprié pour sa valeur totale, correspondant au coût d’entrée chez le partenaire privé.

La contrepartie est enregistrée par opérations d’ordre non budgétaires : au compte 235, pour la part investissement déjà payée ; au compte 1675, pour la part investissement restant à payer ; et, le cas échéant, au compte 13, pour la soulte.
La comptabilisation de la part investissement restant à payer au compte 1675 nécessite par conséquent d’intégrer le montant de cette part dans l’annexe relative à l’état de la dette en partie IV des documents budgétaires.

Domaines juridiques

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Obligations financières

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X