Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Il faut compter 10 minutes de trajet en moyenne pour accéder à un hôpital ou une maternité

Santé publique

Il faut compter 10 minutes de trajet en moyenne pour accéder à un hôpital ou une maternité

Publié le 09/06/2011 • Par Isabelle Verbaere • dans : France

Les temps d’accès aux établissements de soins sont régulièrement présentés par les élus ruraux comme un facteur emblématique de la fracture territoriale. Deux études rendues publiques mardi 7 juin éclairent ce débat.

Combien de temps les français doivent-ils passer sur la route avant d’accéder à la maternité ou l’hôpital le plus proche ?
Depuis 1990 aucune donnée objective n’avait été publiée sur cette question essentielle en termes d’aménagement du territoire…  Jusqu’à mardi 7 juin, où deux études traitant de ce sujet ont été rendues publiques.
La première (1) émane de l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes), la seconde (2) de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES). Des résultats qui tombent à point nommé, pour éclairer les réflexions engagées par les Agences régionales de santé (ARS) chargées de réduire les inégalités d’accès aux soins.

Résultats surprenants – Bien que les méthodologies employées pour réaliser ces travaux soient différentes, les résultats sont concordants et ils sont très surprenants.
Ainsi, plus des trois quart des gens peuvent accéder à une maternité et un hôpital prodiguant des soins courants (médecine, chirurgie) en moins de 25 minutes, révèle l’Irdes.

Par exemple, la population française doit, en moyenne, parcourir 10 minutes de trajet pour accéder au service le plus proche de chirurgie orthopédique, discipline emblématique car elle répond à une demande forte tant de soins urgents (fractures…) que de soins programmés (pose de prothèse de hanche par exemple). Le temps d’accès pour cette spécialité varie de 0 minutes, pour les habitants d’une commune disposant du service, à moins de 40 minutes pour les plus éloignés.
Quant aux équipements médicaux les plus courants de type scanner et appareil d’imagerie par résonance magnétique (IRM) ils sont situés en moyenne à moins de 20 minutes par la route.

« Le temps d’accès aux soins est globalement satisfaisant, constate Magali Coldefy, l’une des auteurs de l’étude Irdes. Cependant, des inégalités persistent ». Les problèmes d’accessibilité géographique concernent pour l’instant des micro-zones du territoire, éparpillées le long de la « diagonale du vide » qui s’étend de Champagne-Ardennes à Midi-Pyrénées en passant par la Bourgogne, l’Auvergne, le Limousin. Trois millions de personnes vivent dans ces territoires.

Source : Drees, Panorama des établissements de santé 2010, avril 2011

Source : Drees, Panorama des établissements de santé 2010, avril 2011

Inégalités territoriales – Dans six départements, les usagers doivent parcourir plus de 40 minutes de trajet en moyenne pour bénéficier d’une prise en charge chirurgicale, pointe l’étude de la Dress. Il s’agit :

  1. du Lot,
  2. de la Creuse,
  3. de l’Ariège,
  4. de la Lozère,
  5. des Alpes-de-Haute-Provence,
  6. et du Gers.

Ils se caractérisent par des taux de population urbaine et de densités de population très faibles et des conditions d’accueil dans les établissements de soins (nombre de lits) réduites.

Toutefois, certains départements qui cumulent aussi ces trois handicaps, s’en sortent mieux. C’est le cas des Hautes-Alpes où le temps d’accès médian à la chirurgie est estimé à 27 minutes.
« La prépondérance des zones montagneuses dans ce département confine toutefois la population et les structures d’accueil sur une superficie relativement restreinte, analyse Franck Evain auteur de l’étude de la DRESS. Les temps de trajet s’en trouvent ainsi réduites ».

Quelles aggravations ? – Reste une question essentielle : dans quelle mesure les restructurations hospitalières, fermetures de services, de blocs opératoires, ont-elles aggravées ces inégalités d’accès géographiques aux soins ?

Pour la chirurgie, personne n’est en mesure de le dire car les données statistiques collectées en 1990 ne sont pas comparables à celles dont disposent les chercheurs aujourd’hui.
Il n’en est pas de même pour les maternités.

Source Irdes, Distances et temps d’accès aux soins  en France métropolitaine, avril 2011

Source Irdes, Distances et temps d’accès aux soins en France métropolitaine, avril 2011

Le délai moyen d’accès à une maternité est d’aujourd’hui de 10 minutes (Irdes). Seules 2 % des femmes âgées de 15 à 49 ans sont à plus de 45 minutes, par la route d’un établissement, quel que soit son niveau de technicité. Cette proportion culmine à 31 % en Corse et reste élevée en Limousin (11 %), en Franche-Comté (8 %) et en Poitou- Charentes (7 %).

Depuis le début des années 1970, sous l’impulsion des pouvoirs publics, les maternités françaises ont été confrontées à un mouvement de fermetures très important. Le nombre de structures est passé de 1 369 en 1975 à 572 fin 2007.
Les maternités de petite taille (moins de 300 accouchements par an) ont été particulièrement touchées.

L’exemple de la Bourgogne – La diminution importante du nombre de maternités sur le territoire au cours des trente dernières années a eu pour conséquence d’augmenter le temps de trajet. Mais dans quelle mesure ? Une étude, pas encore publiée, menée en région Bourgogne par l’Inserm (3), éclaire le débat.

Cette région disposait de :

  • 25 maternités en 1997,
  • 18 en 2000,
  • 15 en 2009.

Durant la période 2000-2009, 3 maternités publiques ont été fermées : celle située dans la commune d’Avallon en 2002 et celles des communes de Clamecy et de Châtillon-sur-Seine en 2008. Les deux premières désservait notamment le Morvan.

“Des communes de la partie nord du Morvan sont ainsi passées de 15 à 30 minutes de trajet après la fermeture d’Avallon en 2002, pour être aujourd’hui situées à plus de 40 minutes d’une maternité, après la fermeture de celles de Clamecy, dévoile Hélène Charreire, maître de conférences en géographie à l’Université Paris Est-Créteil (UPEC), l’un des auteur de ce travail. Ces communes ont enregistré 538 naissances entre 2000 et 2009 ».

Risques augmentés au-delà de 20 minutes – Quelles sont les conséquences de cet allongement du temps d’accès sur la santé des mères et des enfants à naître ? Une étude est en cours en France pour l’évaluer.

Toutefois, un article publié par une équipe de chercheurs néerlandais en décembre 2010 dans la revue International Journal of Obstetrics and Gynaecology, montre qu’au-delà de 20 minutes de trajet, les risques d’accouchement prématuré, de problèmes de santé et de mortalité pour l’enfant augmentent.

Notes

Note 01 Distance et temps d'accès aux soins en France métropolitaine, Irdes, avril 2011 Retour au texte

Note 02 A quelle distance de chez soi se fait-on hospitaliser ?, Drees, avril 2011 Retour au texte

Note 03 Recherche en cours dans le cadre dans le cadre du projet «Territoires de vie, santé périnatale et adéquation des services de santé » coordonné par Jennifer Zeitlin (Inserm U953) et financé par l’Institut de Recherche en Santé Publique (IRESP Retour au texte

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Il faut compter 10 minutes de trajet en moyenne pour accéder à un hôpital ou une maternité

Votre e-mail ne sera pas publié

Tinj

10/06/2011 09h45

Pas si surprenants que cela ces résultats.
Voici la méthode de la DREES pour calculer les distances :
Le logiciel Odomatrix (Odomatrix, INRA UMR1041 CESAER, d’après IGN Route500®, BD ALTI 500®, RGC®),développé par l’INRA, permet le calcul de distances à partir de deux codes communaux. Ces distances sont
calculées à vol d’oiseau, en kilomètres-route, et en temps de trajet (aux heures creuses et aux heures de pointe). C’est cette dernière que nous utilisons ici, en faisant la moyenne entre le temps en heures creuses et
celui en heures de pointe. Les patients et les établissements sont localisés au centre-ville de leur commune(généralement la mairie) et non à l’adresse exacte. Les patients qui vont se faire soigner dans leur commune
de résidence se voient ainsi affecter un temps de trajet nul.
Cette nullité du temps de trajet dont on peut tout de même mettre en doute la scientificité, a un grand avantage : en affectant un « temps zéro » à tout ceux qui habitent sur la commune de leur hopital on tire vers le bas le trajet moyen. Et on peut provoquer « l’étonnement » de ceux qui en seront restés à la lecture du chapeau de votre article.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X