Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Economie

Les zones franches urbaines serrent les rangs pour assurer leur avenir

Publié le 06/06/2011 • Par Caroline Garcia • dans : Régions

Le collectif Ensemble pour l’avenir des ZFU a réuni plus de 200 participants à Marseille, le 6 juin 2011, pour vanter les vertus des zones franches urbaines et s’assurer du maintien du dispositif après 2011.

Marseille accueillait le 6 juin 2011 le forum national des zones franches urbaines (ZFU). Et si ce n’est pas officiellement acté, aucun des participants ne doutait que le dispositif, censé disparaître en fin d’année, serait finalement prolongé.
Le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin (UMP), s’est montré très optimiste pour la survie des ZFU qu’il a créées en 1996, alors qu’il était ministre de l’Aménagement du territoire. Il a même souhaité la création prochaine d’une troisième zone aux portes de Marseille, dans la vallée de l’Huveaune.

300 000 revendiqués – 44 périmètres urbains avaient été délimités pour bénéficier de mesures fiscales et sociales dérogatoires, destinées à relancer l’activité économique de quartiers sensibles. Aujourd’hui, on compte 100 zones franches à travers le pays.
A Marseille, élus et chefs d’entreprises témoignent du rôle décisif qu’a joué ce dispositif dans le choix de leur implantation. Et tous se félicitent des 300.000 emplois comptabilisés fin 2008 en zone franche, dont 36 % bénéficiant d’exonérations de taxes, selon des procédés complexes et évolutifs à mesure que le temps passe.

Un coût de 527 millions d’euros – Un dispositif qui a coûté 527 millions d’euros à l’État en 2009, dont 48 % sous forme d’exonérations de cotisations sociales patronales.

C’est là que se trouvent les réserves contre les ZFU : des entrepreneurs opportunistes s’installeraient dans ces quartiers pour profiter de l’effet d’aubaine, puis disparaîtraient en même temps que les exonérations dont ils bénéficient.
Une réalité que le président de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole, Eugène Caselli, ne nie pas : « Ce n’est pas la majorité des entreprises, mais certaines d’entre elles profitent effectivement du dispositif. J’y suis attentif. Il faudra sans doute revoir les conditions d’accès pour limiter les boites postales et contenir les implantations des professions libérales ».

Les élus présents ont pu signer une déclaration commune pour la prorogation des ZFU qui demande la pérennisation du dispositif pour au moins cinq ans supplémentaires, mais aussi le déplafonnement des exonérations de cotisations sociales patronales. Après Marseille, d’autres manifestations similaires seront organisées à Trappes, Sens ou Nîmes.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Les zones franches urbaines serrent les rangs pour assurer leur avenir

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X