Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Politique de cohésion

Les régions françaises redoutent l’abandon du projet des « régions intermédiaires »

Publié le 03/06/2011 • Par Nathalie Vandystadt • dans : Europe

Le projet européen des « régions intermédiaires » serait-il menacé sur l’autel de l’austérité budgétaire européenne ? C’est ce que craignent les présidents des régions françaises. Ils sont donc venus en force, mardi 31 mai 2011 à Bruxelles, pour défendre le budget actuel de la politique de cohésion de l’UE ainsi que, à l’intérieur de l’enveloppe, la création de cette nouvelle catégorie de régions comprises entre les plus pauvres et les plus riches en Europe.

« Les régions d’Europe doivent toutes êtres traitées de la même manière », a souligné Jean-Yves Le Drian, président (PS) de la Bretagne. Les régions françaises avaient très bien accueilli la proposition de la Commission européenne de créer une catégorie de régions dont le PIB par habitant est compris entre 75 et 90 % de la moyenne européenne pour bénéficier de fonds spécifiques, soit entre l’« objectif de convergence » (PIB/habitant à moins de 75 %) et « de compétitivité » (plus de 90 %).

Les régions françaises ont en fait 3 inquiétudes :

  1. la diminution du « budget cohésion » au profit, notamment, de la PAC défendue par la France,
  2. l’utilisation des fonds de cohésion pour alimenter de nouveaux fonds sectoriels destinés aux transports, aux télécommunications et à l’énergie,
  3. l’abandon du projet des régions intermédiaires (en cours d’adoption au Parlement européen).

En tout, selon elles, une soixantaine de régions européennes seraient potentiellement « intermédiaires » notamment en France, Espagne, Italie, Royaume-Uni, Allemagne et Belgique.

Onze régions françaises concernées – Onze régions françaises seraient concernées :

  • Corse,
  • Languedoc-Roussillon,
  • Picardie,
  • Limousin,
  • Martinique,
  • Nord-Pas-de-Calais,
  • Basse-Normandie,
  • Lorraine,
  • Franche-Comté,
  • Poitou-Charentes
  • et Auvergne.

Empêcher les décrochages – « Au moment où grandissent le populisme et le rejet de l’autre, il faut justement miser sur la proximité et le partenariat Etats-régions-Europe », a fait valoir Jean-Claude Gayssot, vice-président du Languedoc-Roussillon.
« On se rend compte aujourd’hui que le PIB des régions est en train de baisser. On a besoin de ces fonds pour empêcher le décrochage » des régions se situant dans cet entre-deux, a renchéri Jean-Pierre Liouville, vice-président de Lorraine.

347 milliards d’euros – C’est le 29 juin que Bruxelles proposera un nouveau cadre financier européen pour l’après- 2013. En 2007-2013, le budget global de la politique de cohésion était de 347 milliards d’euros.

Nathalie Vandystadt, à Bruxelles

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les régions françaises redoutent l’abandon du projet des « régions intermédiaires »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X