Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Algues vertes

Un maire organise une décharge sauvage d’algues vertes pour sauver le tourisme

Publié le 01/06/2011 • Par Stéphanie Stoll • dans : Régions

Dans le Finistère, une association environnementaliste de Douarnenez dénonce un dépôt sauvage d’algues vertes en putréfaction au-dessus d’une plage de Telgruc-sur-Mer (2050 habitants). Environ 200 tonnes d’algues vertes y ont été stockées par les services municipaux, sur une parcelle communale accessible.

« Certes, ce n’est pas la meilleure solution, mais en avons-nous d’autres ? », interroge le maire Telgruc-sur-Mer dans la presse locale. « La communauté de communes voisine, de Châteaulin et du Porzay, est au bord de la saturation avec sa plate-forme de compostage. En presqu’île de Crozon, on réfléchit à se doter d’une installation similaire mais elle ne verra pas le jour avant 2012. Pendant ce temps, je fais comment  ?», poursuit Jean-Marc Richard. 

Suite à des échouages d’algue, le maire avait fait fermer la plage voisine de Trez Bellec, une situation qu’il juge intenable à la veille d’un long week-end touristique. Il suggère d’ailleurs qu’il n’est pas le seul élu à avoir pris une telle décision.

Il a  ensuite choisi pour l’entreposage un terrain communal éloigné de toute habitation et hors des chemins de randonnée. Mais le dépôt a été découvert par des promeneurs qui ont alerté l’association de défense de l’environnement de la baie de Douarnenez.

Désarroi des petites communes face à ce problème – Depuis, Telgruc-sur-Mer a installé des barrières autour du site dans un bois à quelques centaines de mètres du rivage, sur ordre de la sous-préfecture de Châteaulin dont elle dépend. Le stock doit être déblayé le 1er juin et entreposé sur un site de traitement habilité dans le Finistère ou dans le Morbihan.

« Nous n’allons pas déposer plainte parce que nous ne voulons accuser personne et que nous comprenons le manque de coordination et le désarroi des petites communes face aux problèmes des algues vertes », a indiqué M. Hascoët.

La putréfaction des algues vertes produit des dégagements gazeux d’hydrogène sulfurés dont la toxicité a été confirmée, en août 2009, dans une étude de l’ Institut national de l’environnement et des risques (Ineris) commandée par le ministère de l’Environnement, suite à la mort d’un cheval sur une plage bretonne.

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Un maire organise une décharge sauvage d’algues vertes pour sauver le tourisme

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X