Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Ile-de-France. Le projet de circuit de Formule 1 du pôle Val de France reprend des couleurs

Publié le 02/02/2009 • Par Marion Kindermans • dans : Régions

Le rejet le 28 janvier 2009 par le Parlement de l’amendement autorisant la construction d’un circuit de Formule 1 à Flins (Yvelines) pour 2011, projet ardemment soutenu par Pierre Bédier, président (UMP) du conseil général des Yvelines, fait des heureux.
Après l’abandon de l’équipe d’Eurodisney pour le projet pourtant parti grand favori à Marne la Vallée, celui du pôle Val de France se retrouve désormais à nouveau sous les feux de la rampe.

Création à terme de 10.000 emplois
Défendu par Jean-Pierre Beltoise, l’ancien champion automobile, et le député-maire (PS) de Sarcelles (Val d’Oise), François Pupponi, ce plan ambitieux vise la construction d’un centre technologique situé entre Sarcelles, Ecouen et Villiers Le Bel dans lequel prendrait place le circuit de Formule 1. D’un montant estimé à 700 millions d’euros, il serait financé par des fonds privés dont un investisseur qatari. Il vise la création à terme de 10.000 emplois.

Les Yvelines prêtes à mettre 122 millions d’euros
Mais le département des Yvelines, qui lui, est prêt à mettre 122 millions d’euros sur la table pour financer son projet, n’a pas dit son dernier mot. Au conseil général, on assure que la suppression de l’amendement ne remet pas en cause le dossier, même si les délais seront du coup à revoir. Bernie Ecclestone, grand argentier de la Formule 1, et vrai décisionnaire dans cette affaire, devait déjà trancher entre les deux sites au début de cette année.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ile-de-France. Le projet de circuit de Formule 1 du pôle Val de France reprend des couleurs

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X