Lagazette.fr

Publicité


7

Commentaires

Réagir
Imprimer

rémunération

Fonction publique : le point d’indice sera bien gelé en 2012

Publié le 19/04/2011 • Par Sylvie Fagnart • dans : A la une, A la une emploi, France

Imprimer

7

Commentaires

Réagir

Georges Tron, secrétaire d'Etat à la Fonction publique, le 19 avril 2011, à l'issue de la réunion de négociation salariale avec les syndicats. Georges Tron, secrétaire d'Etat à la Fonction publique, le 19 avril 2011, à l'issue de la réunion de négociation salariale avec les syndicats. - © AFP

Les syndicats ont décidé de quitter la réunion de « rendez-vous salarial » avec les ministres François Baroin et Georges Tron qui ont confirmé le gel du point d’indice pour la seconde année consécutive.

 

« Il n’y a pas eu l’ombre du commencement d’une négociation. » Dans la cour du ministère des Finances, Brigitte Jumel, secrétaire générale adjointe de l’UFFA-CFDT, résume le sentiment syndical.
Ce mardi, les représentants des fonctionnaires ont d’ailleurs quitté la réunion, en signe de protestation. Car face à la décision du gouvernement de geler le point d’indice en 2012, comme en 2011, ils dénoncent l’absence de « mesures générales » et celle d’une « politique salariale conséquente et cohérente ».

Les ministres en charge du dossier estiment, pour leur part, que le point d’indice n’est qu’un élément parmi d’autres de la rémunération des fonctionnaires, dont le pouvoir d’achat a, selon eux, « augmenté de 10 % depuis 2007 dans un contexte de crise économique et de déficit des comptes publics », a souligné François Baroin, ministre du Budget.

Selon Georges Tron, l’évolution du salaire dans la fonction publique est adossé,

  • pour 50 %, à la progression de carrière,
  • pour 25 % à des mesures catégorielles, telles que la réforme récente de la catégorie B dans le cadre du Nouvel espace statutaire (NES),
  • et, pour les 25 % restants, à des mesures générales telles que le point d’indice, la Garantie individuelle du pouvoir d’achat (GIPA).

Une vision des choses qui ne tient pas compte de la spécificité de la FPT.

Agnès Lerat, présidente du Syndicat national des territoriaux CGC, le rappelle : « La FPT est largement composée de fonctionnaires travaillant dans de petites communes dans lesquelles les régimes indemnitaires ne peuvent être très attractifs, en raison de leur manque de moyens, et qui n’offrent pas de grandes possibilités de progression de carrière. »
Plus encore que les autres fonctionnaires, les territoriaux ont donc besoin de mesures générales pour voir leur traitement augmenter.

Triple peine
Pour cette raison, Agnès Lerat déplore la « triple peine » imposée à la FPT. Et insiste sur le caractère « insultant » du « deux poids, deux mesures » pratiqué par le gouvernement sur le dossier alors qu’au même moment, le président de la République se déplaçait dans les Ardennes pour évoquer le pouvoir d’achat des salariés.

Salaires des agents territoriaux 2006-2008 (source Insee)

Alors que le gouvernement annonce une nouvelle année de gel du point d’indice, la dernière enquête de l’Insee portant sur les salaires 2008 des agents territoriaux, montre, elle, une baisse du niveau de traitement par rapport à 2007 de 0,7 % en euros  constants, et de 2,4 % en euros courants.

Salaires mensuels nets moyens dans la FPT

Haut de page

Sur le même sujet

Fonction publique : vers une reconduction du gel du point d’indice ? avec notamment des graphiques sur les salaires mensuels nets moyens

Cet article est en relation avec

Imprimer

7

Commentaires

Réagir
Publicité

Liens sponsorisés

Tous les fournisseurs

Publicité

Mots-clés

Thèmes abordés EmploiFonction publiqueMétier des fonctions publiques