Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Energie

Aquitaine. Les élus aquitains tempêtent contre ERDF

Publié le 11/02/2009 • Par Claudia Courtois • dans : Régions

Plusieurs communes landaises et girondines se plaignent du manque d’organisation et d’efficacité de la filiale d’EDF, en matière de rétablissement de la distribution électrique. Le président du conseil général des Landes, Henri Emmanuelli, l’avait déjà dénoncé. Le Syndicat départemental d’électricité de la Gironde, lui emboîte le pas en critiquant le manque d’entretien de la part d’ERDF des ouvrages électriques. «Ce cataclysme était prévisible», souffle Stéphane Oulié, directeur général du syndicat départemental d’électricité de la Gironde (SDEEG).

Jusqu’à la fin du 20ème siècle, le concessionnaire entretenait en bon père de famille les ouvrages électriques. Mais depuis 1998, cet investissement a chuté, à l’exception de 2007. Forcément, par manque d’investissement, le réseau est devenu plus vulnérable et a entraîné ces 270 000 abonnés sinistrés de la dernière tempête» Il rappelle quelques chiffres provenant d’EDF : la Gironde enregistre 270 minutes de coupure en moyenne (290 mn en milieu rural) contre 72 mn au niveau national. Et de dénoncer le manque d’entretien des ouvrages électriques, le «non-renouvellement des réseaux vétustes, vulnérables aux intempéries, et surtout l’insuffisance des investissements consentis par le concessionnaire pour mener une politique d’enfouissement ambitieuse, dans un département boisé et caractérisé par une façade atlantique.» Le maire du Pian-Médoc, où Nicolas Sarkozy était venu le lendemain de la tempête, critique, lui, la baisse des effectifs d’ERDF chargés de l’entretien des lignes.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Aquitaine. Les élus aquitains tempêtent contre ERDF

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X