Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Management

Languedoc-Roussillon. La mairie de Montpellier veut «déprécariser» ses agents

Publié le 12/02/2009 • Par Jean Lelong • dans : Régions

La mairie de Montpellier veut cesser progressivement le recours à la vacation. «Nous voulons  » déprécariser » les agents de la ville, explique le maire, Hélène Mandroux. «Or aucun statut n’est plus précaire que celui de la vacation. Cette démarche répond aussi à notre souci de relancer l’économie par le pouvoir d’achat», poursuit la 1ère élue.
La volonté affichée par la ville trouvera sa première traduction dans le secteur de l’éducation. D’ici à la fin de l’année, 300 postes de vacataires seront remplacés par la création de 120 postes d’agents titulaires à temps complet.
Autre initiative : 250 agents titulaires à temps partiel, ne remplissant pas les conditions nécessaires pour cotiser à la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) se verront proposer un passage à temps complet. Cette mesure sera partiellement compensée par le non remplacement de certains départs à la retraite.
La «déprécarisation» des statuts sera progressivement étendue à d’autres secteurs de l’administration municipale. La ville de Montpellier emploie aujourd’hui 600 vacataires. «Notre objectif est de faire en sorte que les services structurels de la mairie de fonctionnent plus sur la base de la vacation», explique Jules Nyssen, directeur général des services (DGS). «Nous devrons pour cela parvenir à un accord avec les syndicats sur une nouvelle organisation du travail dans tous les services. Il s’agit de stopper la croissance des effectifs de manière à pouvoir titulariser un certain nombre de fonctions et pérenniser ainsi des emplois», explique le DGS.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Languedoc-Roussillon. La mairie de Montpellier veut «déprécariser» ses agents

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X