Environnement

Centre. La préfecture du Cher autorise l’épandage des boues d’Achères

| Mis à jour le 22/07/2013
Par • Club : Club Techni.Cités
print LinkedIn Google Plus

La préfète du Cher a signé le 11 février 2009 l’autorisation d’épandage des boues de la station d’épuration d’Achères (Yvelines) dans 25 communes du Cher-Nord. Le syndicat interdépartemental d’assainissement de l’agglomération parisienne (SIAAP) pourra donc procéder à l’épandage de ces boues à compter de juillet 2009.
La station d’Achères, la plus importante d’Europe, traite les eaux usées d’une grande partie de l’agglomération parisienne et produit chaque année 140.000 tonnes de boues qu’elle élimine par épandage sur un territoire de plus en plus vaste. Après l’Ile-de-France, Achères va désormais utiliser des terres de la Nièvre, de Loir-et-Cher et du Cher. Pourtant les conseils municipaux de la plupart des communes concernées s’étaient déclarés hostiles à cet épandage alors que plusieurs manifestations ont été organisées ces dernières semaines dans le département.
Des élus, des associations environnementales et des agriculteurs bio qui craignent de perdre leur label dénoncent l’usage de ces boues considérées comme nocives parce que contenant des métaux lourds (cadmium, nickel, plomb) ou des hydrocarbures. La préfecture a pourtant rappelé que les boues d’Achères respectent les normes en vigueur à l’exclusion de « tout risque de pollution des eaux et des sols ».
Les élus ont cependant manifesté leur mécontentement à l’arrêté préfectoral. Ainsi, Rémi Pointereau, sénateur UMP et président de l’association des maires du Cher, considère cette « décision fort regrettable au regard de la concertation que l’on aurait dû avoir bien en amont et qui ne s’est pas faite ».

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Malgré des soubresauts, Linky trouve son rythme de croisière

    Le déploiement du compteur communicant Linky respecte le calendrier prévu, a expliqué le distributeur Enedis, mercredi 13 décembre 2017, à Paris. Confrontée à des oppositions de communes en divers points du territoire, la filiale d’EDF explique privilégier le ...

  • Les pistes d’Elisabeth Borne pour réduire les fractures territoriales

    Si les Assises de la mobilité ont été l’occasion de phosphorer autour d’une multitude de sujets déjà bien identifiés, elles ont aussi mis en lumière des fractures territoriales jusqu’alors largement sous-traitées. La ministre des transports y consacre ...

  • Maîtriser l’absentéisme : du diagnostic au traitement

    Comme annoncé dans le cadre de l’élaboration de la loi de finances pour 2018, si les collectivités veulent échapper à de nouvelles diminutions de leurs dotations, elles vont devoir maîtriser la croissance de leurs dépenses de fonctionnement. Pour contenir la ...

  • Cartographie des réseaux enterrés : comment la facture va être répartie

    L'application de la réglementation anti-endommagement des réseaux doit permettre de limiter les risques lors des opérations de travaux. Le gouvernement s'apprête à apporter plusieurs modifications à la réglementation actuelle. Second volet de notre enquête sur ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X