Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances

Centre. Budget 2009 : l’AgglO d’Orléans alourdit sa fiscalité et sa dette

Publié le 18/02/2009 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Actualité Club finances, Régions

La communauté d’agglomération d’Orléans a adopté le 17 février 2009 son budget primitif (BP) qui s’établit à 475 millions d’euros contre 674 millions d’euros en 2008, année qui avait été exceptionnelle pour les projets d’investissements. «Face au climat d’incertitude sur les recettes futures des collectivités locales», Charles-Eric Lemaignen, président (UMP) de l’agglomération a choisi des options prioritaires :

  • Augmentation de la fiscalité,
  • Maîtrise du fonctionnement,
  • Montant important d’emprunt et donc de dette.

Pour maintenir de gros projets (comme la réalisation d’une seconde ligne de tram), l’agglomération va instituer une fiscalité additionnelle qui va se traduire par une augmentation d’environ 4,5% des trois taux (TH, FB, FNB) pour un produit supplémentaire de 7 millions d’euros alors que le taux de la TP (139 millions d’euros de produit contre 136 en 2008) ne sera augmenté que l’an prochain.
La redevance d’assainissement va également subir une hausse (+ 3 millions d’euros) notamment pour financer de lourds travaux sur deux stations d’épuration. Cette évolution de la fiscalité permettra au BP d’afficher une épargne disponible nette de 10,1 millions d’euros contre 0,6 millions d’euros l’an passé.

L’AgglO devra également emprunter davantage (108 millions d’euros rien que pour les transports) ce qui portera le montant global de la dette à 413 millions d’euros (393 millions d’euros l’an passé) avec une capacité de désendettement de 10 ans. Pour maintenir ses marges de manoeuvre, l’agglomération a enfin réussi à maîtriser ses frais de fonctionnement. La masse salariale (23,3 millions d’euros) va être contenue avec une progression de 1,05% dans le BP.
De même, le coût des moyens généraux régressera de 13%. Un mouvement de mutualisation des moyens entre l’AgglO et les services des 22 communes est par ailleurs engagé pour réduire encore le poids des dépenses fonctionnelles.

Pour en savoir plus
Consultez les budgets des principales collectivités dans le Club Finances de la Gazette

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Centre. Budget 2009 : l’AgglO d’Orléans alourdit sa fiscalité et sa dette

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X