Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Technologies de l'Information et de la Communication

Bourgogne. Les collectivités constituent une SEM pour la future télévision de Dijon

Publié le 20/02/2009 • Par Alexandra Caccivio • dans : Régions

La ville de Dijon, le Grand Dijon et le conseil régional, aux côtés de quatre clubs sportifs et de l’OMS (Office municipal des sports), constituent une société d’économie mixte, baptisée Dijon Bourgogne Images, qui entrera à hauteur de 35% au capital de la société Dijon Première TV, qui a obtenu du CSA l’autorisation d’émettre des programmes sur la TNT, le câble et l’ADSL (démarrage prévu cet été).
« France 3 couvre la région, c’est vrai, mais il manquait un outil de communication qui soit de proximité, avance François Rebsamen, le maire (PS) de Dijon, pour expliquer l’engagement de la collectivité dans ce projet. Cette chaîne sera un élément important de la démocratie locale, qui permettra de valoriser les actions des Dijonnais, en leur donnant la parole. »
« Il n’y a pas d’antinomie entre financement public et autonomie rédactionnelle », indique de son côté François Patriat, le président (PS) du conseil régional. Il le souligne : les collectivités apporteront des dotations publiques mais c’est bien une société mixte qui les représentera, avec un droit de vote limité aux 35% de son engagement financier. Les autres actionnaires de la société sont, outre la Caisse d’Épargne Bourgogne Franche-Comté, des professionnels des médias (la chaîne Demain, la webtélé Dijon Première, le Bien public).

Le projet Dijon Première, dont le capital de la SAS sera porté à 500.000 euros avec l’arrivée de la SEM, est porté par la web TV éponyme, que dirige Max Rebouillat et qui conservera 15% des parts.
Il axera ses programmes principalement sur les actualités sportives, culturelles et économiques. Quant à la politique, Max Rebouillat affirme qu’elle sera évidemment présente, mais hors de toute polémique. « Un comité d’éthique sera constitué » pour jouer les garde-fous, indique-t-il.
À terme, Dijon première a pour vocation d’étendre sa diffusion auprès de tous les habitants du département et de la région. La chaîne de proximité, composée d’une équipe de 12 permanents, disposera d’un budget d’un million d’euros la première année.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Bourgogne. Les collectivités constituent une SEM pour la future télévision de Dijon

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X