Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Réforme des collectivités : Edouard Balladur s’explique, Pierre Mauroy parle d’«occasion manquée»

Décentralisation

Réforme des collectivités : Edouard Balladur s’explique, Pierre Mauroy parle d’«occasion manquée»

Publié le 27/02/2009 • Par Raphaël Richard • dans : France

Après les réactions à chaud sur le rapport du comité Balladur, l’heure est à l’analyse et aux explications. Edouard Balladur précise ainsi dans Le Figaro du 27 février que le comité considère «qu’il y a trop de régions et qu’il vaudrait mieux qu’elles fussent plus puissantes. Pour autant, il ne nous appartenait pas de préconiser tels ou tels rapprochements qui, dans notre esprit, seraient fondés sur le volontariat des conseils élus des régions.» Sur la difficulté de modifier le fonctionnement institutionnel, l’ancien Premier ministre indique que «cette réforme est très difficile, beaucoup plus difficile que celle de la Constitution, puisqu’elle met en cause beaucoup d’intérêts et de positions de pouvoir».

«Je suis tout à fait favorable à la décentralisation, mais il est parfaitement légitime que le Parlement s’en préoccupe, dès lors que les collectivités locales ne perçoivent l’impôt que par autorisation parlementaire. Je souligne qu’il n’y a pas de risque d’inconstitutionnalité dès lors que cet objectif n’est pas contraignant», affirme par ailleurs Edouard Balladur, répondant ainsi aux critiques de certaines associations d’élus.

Mauroy prend ses distances
Pierre Mauroy avait le 26 février, dans les colonnes du journal Le Monde, pris ses distances avec les conclusions de la commission : «Au final, j’ai le sentiment d’une occasion manquée. Les travaux du comité cachaient une arrière-pensée politique. Elle n’est apparue que tardivement, lorsqu’un dirigeant de l’UMP a clairement indiqué sa volonté de provoquer un « big bang » dans l’organisation des collectivités locales.»

Autre point de vue dans Libération du 27 février avec le géographe et ancien président de l’Université Paris V Jean-Robert Pitte, qui estime que ce dont la France «a besoin en matière de carte administrative, c’est la clarification des responsabilités de chaque échelon. Mais je ne suis pas sûr qu’il y en ait trop.»
«Les régions sont ancrées dans les esprits et le sentiment d’appartenance. Et il n’y a pas de région sans sentiment d’appartenance », évoque-t-il également.

En exclusivité, téléchargez le rapport du comité Balladur

Pour en savoir plus
Lisez nos articles du 26 février «Les associations d’élus opposées à l’encadrement de la dépense publique locale par le Parlement»
«Le président du conseil général de l’Hérault défend la compétence générale des départements» et «Un coup à «la démocratie locale» et un «bond en arrière de 45 ans», selon le président du conseil général du Val-de-Marne»

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Réforme des collectivités : Edouard Balladur s’explique, Pierre Mauroy parle d’«occasion manquée»

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X